Chapitre XI - Crise

4.6K 351 126
                                    

TW / CW : ce chapitre parlera de suicide.

.

Hermione fêta le passage en 2003 au Terrier entourée des Weasley, d'anciens camarades de Poudlard qu'elle n'avait pour la plupart pas croisés depuis un certain temps et de Viktor. Cela faisait des années que la sorcière n'avait pas passé un 31 décembre aussi joyeux. Malgré l'attaque qu'ils avaient subie, tout le monde avait décidé de laisser de côté les mauvaises nouvelles le temps d'une soirée. Hermione en fut ravie. Très égoïstement, elle refusait que l'actualité des derniers jours ne viennent gâcher ses retrouvailles avec les Weasley. Ils lui avaient tellement manqué ! Hermione avait pu leur présenter de façon officielle son fiancé, leur montrer sa bague (un bijou ravissant qu'elle était allée acheter en compagnie de Viktor). Tout le monde s'accordait à dire qu'Hermione était radieuse et respirait la joie de vivre. Même son père, qui n'avait pu s'empêcher d'exprimer une surprise non dissimulée en apprenant la nouvelle, il les avait tout de même félicités. Hermione n'en demandait pas plus.

Ce 2 Janvier, lorsqu'Hermione revint à l'hôpital, elle ne put s'empêcher de fixer sa bague d'un air rêveur, un sourire aux lèvres. Elle avait 23 ans et elle était fiancée. Par Merlin ! C'était si... imprévisible ! Elle regarda par la fenêtre, attendant avec impatience un hibou de la Gazette du Sorcier. Normalement, l'agent de Krum s'était occupé de prévenir de leur union via un communiqué et Hermione pariait pour qu'un encadré évoque ce sujet. Non pas qu'elle attendait cet article avec impatience et qu'elle avait hâte qu'on décortique sa vie privée ! Mais la sorcière avait tant de mal à réaliser qu'elle allait épouser Viktor qu'elle espérait que le voir écrit noir sur blanc lui permettrait d'assimiler l'idée...

Son hibou tarda à arriver. Hermione quitta son bureau et s'engouffra dans l'ascenseur, prête à retrouver ses collègues qu'elle n'avait pas vus durant ses congés de Noël. Pour une fois, les patients ne se pressaient guère et le rythme de l'hôpital était même plutôt tranquille. Elle décida d'aller voir Parvati. La connaissant, sa collègue aurait sûrement une multitude de choses à lui raconter sur ses vacances et sans aucun doute quelques anecdotes sur ses dates les plus récents. Hermione avait appris à aimer l'écouter narrer ce genre d'histoires. Parvati savait y mettre le ton mais surtout, les transformer en des récits très drôles qui la faisaient même pleurer de rire.

Elle appuya sur le bouton du 3 étage...

« Rah flûte, je me trompe toujours ! marmonna-t-elle. »

Hermione appuya sur le bouton du 2e mais trop tard, déjà l'ascenseur ralentissait, ouvrait ses portes et...

« Parvati ? »

Sa collègue se trouvait à quelques mètres à peine, devant la porte d'une chambre d'hôpital, le visage soucieux. Hermione hésita puis s'approcha à pas de loups.

« Que se passe-t-il, tout va... ? »

Mais Parvati se retourna brusquement vers elle et posa un doigt sur sa bouche. Elle regarda à nouveau vers la chambre, fronça les sourcils et poussa Hermione vers un renfoncement de couloir. Cette dernière secoua la tête et tendit le cou, bien décidée à comprendre ce que cherchait à lui dissimuler Parvati.

Lorsqu'elle reconnut Lucius Malefoy qui en sortait, ses épaules s'affaissèrent.

« Mais qu'est-ce que...

- Chuuuut. »

Lucius Malefoy traversa le couloir à la hâte, ses longs cheveux pâles flottant derrière lui. Sur son passage, plusieurs Guérisseurs le reconnurent et le suivirent des yeux.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant