Chapitre X - Pharma boy

3.3K 232 164
                                    

- Comment ça, je dois savoir quelque chose à son sujet ? répéta Hermione.

Son cœur battait la chamade, une sensation désagréable s'était emparée de tout son corps. Elle était à deux doigts de vomir.

Vu l'air de Malefoy, il était sur le point de lui annoncer quelque chose de grave. 

Hermione avait aussi remarqué que le rythme de sa respiration s'était accéléré.

Malefoy s'apprêtait à raconter quelque chose qui le mettait dans une position inconfortable.

Il était si près d'elle, ainsi agenouillé par terre et le visage à sa hauteur, qu'elle pouvait sentir son souffle qui frôlait sa peau.

Et sa main.

Cette main toujours posée sur son genou.

Dans un geste instinctif, elle posa sa main sur celle du jeune homme. Elle avait besoin qu'il reprenne ses esprits. Qu'il lui dise ce qu'il gardait au bord ses lèvres.

La peau du jeune homme lui parut aussi lisse et froide qu'un morceau de marbre. Elle n'en fut pas surprise. Elle connaissait son toucher. Ses mains de Guérisseur s'étaient déjà posées sur elle pour l'ausculter.

Une pensée lui traversa l'esprit.

Est-ce que ses mains se réchauffaient quand il agrippait la peau de ses partenaires, celles glissées sous les draps de son lit. Est-ce que ses doigts devenaient aussi brûlants qu'une pierre volcanique ? Est-ce que le désir qu'il ressentait pour elle réussissait à transpercer sa surface, si dure et si solide ?

La statue de granit se fissurait-elle enfin, dans ces moments ?

- Malefoy, réponds-moi... chuchota-t-elle.

Drago recula sa main. Ce n'était ni un mouvement précipité ni affolé. C'était comme s'il avait oublié que leurs peaux se touchaient. 

Il se remit sur pied et gratta la naissance de sa barbe, celle qu'il avait lorsqu'il avait passé plusieurs jours à travailler et qu'il avait juste le temps de se doucher avant de rempiler pour une nouvelle journée.

- Scabior est obsédé par toi, Granger.

- Qu... quoi ?

Malefoy passa une main dans sa chevelure blonde.

- Scabior est enfermé à Azkaban depuis des années. Depuis la fin de la guerre. Il est en prison pour avoir collaboré avec les Mangemorts, pour avoir fait partie de l'armée de Voldemort. Tu te souviens que mon père y a aussi été emprisonné, n'est-ce pas ?

- Bien sûr que oui ! s'exclama Hermione. Comment je pourrais oublier que...

La sorcière ne termina pas sa phrase. Une ombre voila le regard de Malefoy.

- Oui, bien sûr que tu n'oublierais pas quelqu'un qui fut dans les rangs de Voldemort, marmonna-t-il.

Hermione eut du mal à savoir s'il parlait plus à lui-même qu'à elle. Elle n'eut pas le temps de lui poser la question car déjà l'ancien Serpentard avait repris la parole :

- J'ai eu quelques occasions pour rendre visite à mon père lorsqu'il était en prison...

Il s'interrompit, le regard perdu dans le vague.

Hermione n'aurait su expliquer pourquoi elle trouvait d'un coup l'air de la pièce aussi irrespirable, aussi étouffant, comme si quelqu'un avait jeté un sortilège d'asphyxie. 

C'était la première fois qu'elle entendait Drago Malefoy parler de ses visites à Azkaban, de l'emprisonnement de son père et elle n'aurait su dire comment elle se sentait face à cette discussion.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant