Chapitre XVII - Remords

4.8K 326 154
                                    

Joyeuse Saint-Valentin ;) 

.

            « Oh, Drago ! Je ne pensais pas que vous viendrez si tôt... entrez, entrez donc. »

L'intéressé obéit et s'avança dans le bureau de Jupiter Macmillan, sourcils froncés. Le sol était jonché d'une multitude de parchemins froissés et il était difficile de savoir où est-ce qu'il lui était possible de poser un pied.

« Je suis en train de ranger mes factures ! expliqua Jupiter d'une voix allègre. La comptable m'a tiré les oreilles pour la énième fois et je n'ai pas pu y échapper. Voyez-vous... je ne suis quelqu'un de pas très ordonné. Et ce qui devait me prendre qu'une heure ou deux va se transformer en plusieurs jours... »

Jupiter Macmillan s'épongea le front à l'aide d'un mouchoir en tissu. Dans un soupir, il agita sa baguette magique et les parchemins au sol s'écartèrent, traçant un chemin menant jusqu'à l'un de ses fauteuils en cuir. Il fit signe à Malefoy de s'asseoir qui obtempéra.

« Un peu de thé ? demanda le vieux sorcier.

- Non, ça ira. Pourquoi désiriez-vous me voir exactement, Monsieur le Directeur ? Je ne peux pas rester trop longtemps, un de mes patients...

- Ne vous en faîtes pas Drago, cela ne sera pas très long. Vraiment pas très long... »

Jupiter s'installa dans le fauteuil juste en face, alluma sa pipe et souffla quelques volutes de fumée, l'air absent. Malefoy regarda le bureau en silence, prenant quelques secondes pour s'arrêter sur certains objets mystérieux ou sur les peintures aux murs où des sorciers inconnus étaient assoupis.

« Ma question vous surprendra peut-être mais appréciez-vous de travailler parmi nous ? »

Le blond se stoppa dans sa contemplation, surpris.

« Si j'apprécie de travailler ici, Monsieur ? Il me semble que mes excellentes capacités à résoudre chacun des cas qu'on a pu confier démontrait mon implication dans la vie de l'hôpital... dit-il avec raideur. »

L'ancien Serpentard tâcha de rester le plus impassible mais une légère appréhension venait de lui contracter l'estomac. Se pouvait-il que quelqu'un ait remarqué qu'une potion d'avortement manquait dans la Réserve n°3 ? Avait-on réussi à remonter jusqu'à lui ? Sa place parmi les Médicomages de Ste-Mangouste était-elle désormais menacée ? Non, ce n'était pas possible, par Merlin ! Il était le Guérisseur le plus prometteur de ces dernières années et il surpassait même certains ses collègues plus âgés ! De toute manière, si on osait insinuer qu'il avait quoi que ce soit à voir dans cette affaire, il n'hésiterait pas à balancer que Gran...

« Ne vous en faites pas mon garçon, dit Jupiter d'un air paternel, tout le monde a remarqué vos formidables aptitudes qui ne cessent de bluffer vos confrères ! Non, si je vous demande cela, c'est que je souhaite vous parler d'un sujet... qui pourrait intéresser un sorcier aussi ambitieux que vous... »

Drago tendit ses oreilles. , il était intéressé. Jupiter Macmillan le remarqua et lui décocha un sourire satisfait.

« Vous devez sûrement être au courant que la Médicomagie a besoin de l'appui des hôpitaux de l'ensemble de la communauté sorcière pour réussir à avancer dans sa recherche. Depuis presque 15 ans, le Ministère a décidé de renforcer ces liens et d'encourager le partage des connaissances avec l'international. L'Hôpital Ste-Mangouste a noué des partenariats tout aussi précieux que prestigieux avec plusieurs hôpitaux de sorciers et quelques cliniques aux 4 coins du monde... »

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant