Chapitre VIII - Pimlico

4.8K 376 278
                                    

Avec toutes ces mauvaises nouvelles dans l'actualité... ça vaut bien un chapitre avec un peu d'avance, non ? ;) 

J'en profite pour vous faire quelques remerciements :

- Merci beaucoup pour tous vos retours concernant le précédent chapitre. Vous vous doutez bien qu'il est trèèès important et je suis contente que le choix narratif concernant Ron fasse l'unanimité. Cela me rassure :).

- MERCI infiniment à toutes les personnes qui m'ont écrit ces derniers jours pour me rassurer concernant la correction de mon manuscrit débuté durant le confinement (vous savez, mon histoire de young adult mélangé à du fantastique). Je ne sais pas ce que deviendra ce manuscrit mais je souhaite vraiment le terminer et en venir au bout est long et laborieux (bien plus qu'on ne le pense). En toute transparence, mon moral fait vraiment les montagnes russes. Cela me prend énormément de temps (sur mon temps libre bien sûr car, hé ! je travaille à côté) et vous savoir aussi présents pour m'encourager, me motiver et me persuader que ce que j'écris n'est pas nul est d'une grande aide (vraiment, vraiment, vraiment!). Vous êtes incroyables !

Bref, bonne lecture et... prenez soin de vous !

.

            Le mois de décembre s'écoula trop rapidement au goût d'Hermione. Lorsqu'elle regarda son calendrier, elle fut abasourdie par la vitesse avec laquelle le temps passait. Le 22 décembre, l'hôpital Ste-Mangouste organisait un repas de Noël vers Pimlico –l'un des quartiers les plus huppés de Londres- pour tous ses employés ainsi que quelques invités triés sur le volet. Chacun pouvait venir accompagner, si bien qu'Hermione n'hésita pas un instant à convier Viktor. Ces derniers temps, les journées étaient si intenses que tous deux n'avaient eu que peu de temps pour se voir. Les rares fois où ils essayaient de s'organiser une sortie au restaurant se soldaient toujours par un imprévu.

Hermione n'avait même pas encore eu le temps d'aller lui acheter son cadeau de Noël –le fait qu'elle évite le Chemin de Traverse y était pour beaucoup- et elle savait qu'elle ne pourrait bientôt plus repousser cette tâche indéfiniment.

Ce 22 décembre donc, à 20 heures, Hermione arriva au bras de Viktor devant le bâtiment servant de salle de réception. Lorsqu'ils s'y engouffrèrent, Viktor lâcha un « Wouah » tout à fait éloquent et Hermione ne put qu'acquiescer, toute aussi bouche bée. L'endroit était d'une splendeur à couper le souffle si bien qu'il leur fallut admettre que les tenues « chics mais décontractées » qu'on leur avait recommandées comme dress code faisaient presque tâche dans lieu aussi somptueux. Lorsqu'elle aperçut Parvati se ruant à leur rencontre –visiblement ravie de recroiser Krum-, vêtue d'une jupe crayon et d'un chemisier en soie tout à fait classique, Hermione se détendit quelque peu. Elle n'était pas du genre à se formaliser sur les questions d'apparence mais la sorcière avait tout à fait conscience de ne pas maîtriser les formules implicites sur le bout des doigts notamment pour ce genre de sujets. Désormais, Hermione était sûre que sa robe noire plissée se fondait parfaitement dans le décor.

Un plateau lévitant dans les airs arriva à leur niveau et Viktor attrapa une coupe de champagne qu'il lui tendit, sous les yeux attendris de Parvati. Visiblement, il en fallait peu à l'ancienne Gryffondor pour que chaque petite attention de l'attrapeur lui paraisse adorable.

« Alors Viktor, demanda-t-elle, comment se passe ton entraînement ici ?

- Pas trop mal. »

Viktor se tut, buvant une longue gorgée de champagne. Hermione lui donna un léger coup de coude, amusée.

« Je pense que Parvati aura besoin de plus de détails, Vik'.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant