Chapitre IX - L'Halloween de Slughorn

6K 428 239
                                    


            La porte du bureau du Professeur McGonagall s'ouvrit et Hermione consentit à lui jeter un coup d'oeil. La nouvelle directrice de Poudlard fit un pas en arrière afin de la laisser passer.

« Entrez, Miss Granger. »

Hermione entra dans le bureau avec réticence. Le voir ainsi occupée par McGonagall avait quelque chose d'encore étrange. Visiblement, la sorcière n'était pas la seule à devoir le penser puisque le bureau était quasiment vide. Du temps de Dumbledore, les objets mystérieux s'accumulaient sur les meubles, entassés si dangereusement qu'ils semblaient constamment sur le point de tomber. Désormais, le bureau était nu et paraissait encore plus spacieux. La Gryffondor se demanda si McGonagall n'avait simplement pas eu le temps de s'en occuper compte tenu du nombre de postes qu'elle accumulait ou si elle n'avait pu se résoudre à devenir maîtresse des lieux.

Minerva McGonagall lui emboîta le pas et s'installa derrière son bureau. Elle lui fit signe de s'installer sur le fauteuil en cuir usé juste en face. Hermione obtempéra à contrecœur.

« Miss Granger, si je vous ai convoquée aujourd...

- Je sais pourquoi je suis ici, Professeur. »

McGonagall haussa un sourcil et la toisa derrière ses lunettes. Hermione sentit ses joues virer au cramoisi. Il n'était pas dans ses habitudes de couper la parole, surtout lorsqu'il s'agissait de la Directrice de sa Maison.

« Enfin, je suppose qu'il s'agit de mon altercation avec Malefoy... Aleen a dû vous en toucher un mot, reprit Hermione d'une petite voix.

- C'est exact. Je dois admettre avoir été très étonnée par votre attitude, Miss Granger. J'ai toujours cru que vous étiez la plus mesurée de vos amis. »

Hermione mordit sa lèvre inférieure et fixa ses genoux.

« C'est juste que... je n'ai pas vraiment compris ce que Malefoy faisait à cette réunion, Professeur. J'ai été... surprise. »

Employer des termes polis pour parler de cet odieux Serpentard lui brûlait la gorge comme de l'acide mais Hermione s'appliqua à garder son sang-froid. Elle était déjà dans une position suffisamment délicate, inutile d'aggraver son cas.

« Ce Club est ouvert aux personnes qui ont du mal à laisser la guerre derrière eux, Miss Granger. »

La voix de McGonagall était devenue plus lente et moins cassante que d'ordinaire et Hermione contempla ses genoux avec encore plus d'intensité. Savoir que son Professeur la prenait en pitié la rendait malade.

« Monsieur Malefoy a donc tout à fait l'autorisation de s'y rendre s'il en ressent le be...

- Ah oui ?! s'exclama Hermione d'une petite voix aiguë. Donc nous devons l'écouter nous expliquer à quel point coopérer avec Voldemort était difficile et qu'il était insupportable de le voir exterminer l'Ordre du Phoenix ainsi que les Nés Moldus ? C'est bien cela... Professeur ?! »

Hermione releva la tête vers son Professeur de Métamorphoses. Furieuse. Elle était furieuse. Toute cette situation était tellement... injuste ! C'était elle qui devait rendre des comptes et justifier son comportement alors que ce Malefoy de malheur avait réussi à s'en sortir! A chaque fois qu'elle y pensait, elle avait l'impression qu'on la giflait. Et par-dessus le marché, il fallait qu'elle écoute ses salades dans le seul endroit où on pouvait lui prêter une oreille attentive ! Et puis quoi encore ?!

Le Professeur McGonagall la regarda de longues secondes. Lorsqu'elle reprit la parole, sa voix était redevenue aussi sèche que d'habitude :

« Miss Granger, je ne reviendrais pas sur ma décision. Monsieur Malefoy a le droit d'assister à ces réunions. Et je vous prierai à l'avenir de contrôler vos... sautes d'humeur. Aussi légitimes soient-elles, Poudlard n'est pas le lieu pour régler ce genre de... dissensions.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant