Chapitre VII - En retenue

5.9K 405 141
                                    


Le mercredi de la semaine suivante, Hermione se rendit jusqu'au bureau du Professeur Flitwick en traînant des pieds. Lorsqu'elle arriva devant, Malefoy était déjà en train d'attendre en compagnie de Daphne Greengrass qui lui tenait la main tout en lui murmurant à l'oreille. A la présence d'Hermione, Daphne se détacha de Malefoy :

« Bon courage pour ta retenue, Drago, dit-elle avec un sourire aux lèvres. »

Elle tourna les talons non sans avoir toisé la Gryffondor du regard et disparut dans un couloir voisin. La porte du bureau de Flitwick s'ouvrit et les deux étudiants entrèrent. Leur Professeur de Sortilèges les attendait, une multitude de parchemins étalée sur son bureau :

« Toutes ces feuilles sont les résultats aux ASPIC de ces 20 dernières années. Avant la rentrée, Peeves s'est... amusé à les sortir de leurs boîtes et à les mélanger entre elles. Il vous faudra donc trier chaque parchemin en fonction de l'année et les organiser par ordre alphabétique. Sans magie, bien évidemment, précisa Flitwick en levant le doigt avec un air sévère qui ne lui ressemblait guère. »

Il jeta un œil à sa montre avant de reprendre :

« Je reviens dans deux heures. Travaillez bien. »

Flitwick sortit de la pièce en chantonnant et referma la porte derrière lui. Hermione poussa un soupir agacé avant de regarder la gigantesque pile de parchemins.

« Bon... Je te propose qu'on commence à trier par année. Ensuite, on pourra les classer par nom et on prendra chacun une année opposée jusqu'à ce qu'on se rejoigne. Cela te convient ? »

Malefoy se contenta d'hocher la tête et se dirigea vers le bord opposé du bureau. La tâche s'avérait plus ennuyeuse que particulièrement fastidieuse et Hermione dut bien avouer que jamais de sa vie la magie ne lui avait paru aussi utile et pratique que lorsqu'on n'avait pas le droit de l'utiliser. Un bruissement la fit relever la tête : Malefoy était en train d'attraper plusieurs rouleaux à la hâte pour les empiler grossièrement.

« Est-ce que tu pourrais faire attention à ne pas les froisser ? demanda la sorcière avec un froncement de sourcils. Je ne pense pas que Flitwick soit ravi de les récupérer en mauvais état.

- Voyons Granger, il s'en moque. Personne ne replonge sa tête dans ce genre de vieux parchemins, ils terminent tous dans les sous-sols du château. Flwitick ne vérifiera pas ce qu'on en fait.

- Peu importe ! s'exclama Hermione, outrée. Cela s'appelle être consciencieux ! On te demande de réaliser un travail, la moindre des choses est de le faire correctement surtout lors d'une retenue !

La moindre des choses est de le faire correctement, répéta Malefoy d'une petite voix aiguë. Merlin, mais que tu es une lèche-botte, c'est pas croyable.

- C'est ce qui s'appelle être mature, tout simplement ! s'exclama Hermione, vexée. Tu devrais essayer de temps en temps, ça ne te ferait pas de mal ! »

Malefoy ricana.

« Justement, à la différence de toi, j'ai une petite amie qui m'attend pour faire des trucs d'adultes. Tu m'excuseras de n'avoir pas particulièrement envie de passer tout mon temps dans ce bureau à tes côtés. »

Hermione sentit le rouge lui monter aux joues et elle serra les poings. Malefoy continua d'empiler les rouleaux un à un en une pile tout sauf stable. Au bout de quelques minutes, alors qu'il continuait d'entasser plusieurs rouleaux les uns sur les autres, les parchemins se mirent à tanguer.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant