Chapitre XII - Le Journal d'Hermione

5.2K 404 185
                                    

Surpriiiise ! 

Allez, je suis sympa, je vous poste un chapitre seulement quelques jours après la sortie du précédent. ;) Vous êtes tellement enthousiastes à chaque sortie d'un nouveau chapitre que vous le méritez (merciiii) :). 

Et oui, si on vous demande souvent de nous faire du feedback c'est parce que cela nous encourage et nous motive à poursuivre nos histoires mais surtout... à les partager avec vous !

Bonne lecture ! <3

.

Non sans surprise, les Gryffondor remportèrent leur match de Quidditch. Au grand soulagement d'Hermione, Ginny l'avait également pardonnée et pour parfaire le tableau, ses résultats aux examens blancs furent très bons, voire même excellents. Mais la sorcière était persuadée de pouvoir faire encore mieux. Elle passait un temps incalculable à la bibliothèque et la seule personne qu'elle y croisait aussi fréquemment était Ernie. Malheureusement, il n'était jamais très rassurant d'être dans le même état d'esprit que le garçon face à des examens.

C'est donc avec presque enthousiasme qu'Hermione accepta de se rendre avec Ginny à une soirée qu'organisait Slughorn cette fois-ci en petit comité. Aucun Serpentard n'avait été convié, ce qui confirma ses soupçons quant à l'insistance de McGonagall pour qu'il fasse l'effort d'intégrer ses propres élèves descendants de Mangemorts de temps à autre. Lorsqu'elle arriva, la Gryffondor remarqua qu'Olivier n'était pas présent et Hermione ne put s'empêcher d'éprouver une pointe de déception.

A sa propre surprise, elle dût admettre que cette soirée était plutôt agréable et c'est à contrecœur qu'elle prit congés, tellement épuisée par ses révisions que la perspective de retrouver son lit lui était particulièrement séduisante. La sorcière dit une dernière fois au revoir à ses camarades de classe, salua Slughorn, puis s'engouffra dans les couloirs obscurs de Poudlard, resserrant sa cape autour de ses épaules. En cette saison, il était facile de se retrouver frigorifiée, même entre les murs du château.

La Gryffondor parcourut les étages en fredonnant, choisissant de faire un détour après avoir entendu Peeves ricaner. Cela faisait des semaines qu'elle ne s'était pas sentie si légère, si... bien. C'était stupide à dire mais l'adage « avec le temps va, tout s'en va » lui avait toujours paru un peu idiot et désormais, elle commençait à avoir espoir qu'il soit vrai. Elle se mit à fredonner et à esquisser quelques pas de chassée, profitant de ce soudain sentiment d'allégresse qu'elle n'avait pas ressenti depuis si...

« T'as prévu de devenir ballerine, Granger ? »

Hermione s'arrêta net et plissa des yeux. Au bout du couloir, une silhouette sombre se découpait dans l'obscurité et elle n'eut besoin de quelques secondes pour deviner à qui cette voix si familière et désagréable appartenait. Theodore Nott venait de s'approcher d'elle à pas lents, un sourire narquois sur les lèvres.

« Qu'est-ce que tu fiches ici ? demanda-t-elle en croisant les bras. Il est presque vingt-deux heures, tu n'as pas à te promener dans les couloirs.

- C'est la pe-pe-petite Préfète qui va me balancer à McGonagall ? demanda Theodore, nullement impressionné. D'ailleurs, je pourrai te retourner la question.

- J'étais à une soirée de Slugh, se rengorgea Hermione. »

Le regard déjà sombre de Nott se rembrunit et elle observa avec satisfaction qu'elle avait deviné juste. Sa réponse ne semblait aucunement le ravir, au contraire.

« Ah oui... il est vrai que Slughorn adore les personnes comme toi

Bien malgré elle, la remarque du Serpentard la frappa en plein coeur et elle serra les poings.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant