Chapitre XV - Theodore Nott

5K 366 136
                                    

Hello tout le monde,

J'ai un week-end assez chargé qui arrive donc je préfère vous poster le nouveau chapitre dès maintenant !

TW / CW : scène d'agression (sexuelle)

* * * 


Minuit.

Hermione bailla puis s'étira longuement. Elle venait de passer un temps interminable penchée sur son rouleau de parchemin, cherchant désespérément comment conclure de façon satisfaisante sa dissertation à rendre pour le prochain cours de Slughorn. Force était de constater qu'Hermione n'avait aucune idée fulgurante lui traversant l'esprit. La Gryffondor se releva de son fauteuil et balaya la Salle Commune d'un regard fatigué. La pièce était déserte et seul le craquement du feu en rompait le silence. Elle agita sa baguette et ses grimoires se soulevèrent, prêts à léviter jusqu'au dortoir. Hermione se frotta les yeux et fronça les sourcils en constatant qu'un de ses manuels manquaient. Elle se baissa et regarda sous le siège, puis se hissa dessus afin d'en inspecter l'arrière... rien.

« Mais bon sang, qu'en ai-je fait ? soupira-t-elle, excédée par son étourderie. »

Elle contempla les grimoires qui continuaient leur route aérienne jusqu'au dortoir, perdue dans pensées. C'était un manuel pour le cours de McGonagall qui avait disparu. Pourtant, elle l'avait bien eu en sa possession ce matin puisqu'elle avait eu justement  cette matière en première heure. Et ensuite...

Hermione se frappa le front.

« Merde ! lâcha-t-elle dans un murmure. »

La Bibliothèque. Elle l'avait laissée à la Bibliothèque ! Si Madame Pince s'en rendait compte... D'ordinaire, la bibliothécaire n'aurait sûrement pas relever un tel oubli, elle aurait soigneusement laissé le grimoire de côté et l'aurait rendu à l'élève qui avait omis de le prendre avec lui. Mais pour celui-ci... Hermione avait dû batailler pour que Madame Pince accepte qu'elle l'emprunte. Selon elle, le manuel était vieux et ne supporterait pas d'être trimbalé partout. La sorcière avait dû jouer des coudes, rappelant qu'elle était une élève sérieuse et qui plus est, une jeune femme ayant vécu suffisamment de choses depuis l'an dernier pour savoir faire preuve de maturité et prendre soin de ses affaires.

Si Madame Pince remarquait la présence du grimoire à son arrivée au petit matin... Elle se ferait un plaisir de passer un savon à la Préfète et à lui refuser le moindre avantage... Hermione réprima un juron de frustration, serra sa baguette entre ses doigts et se rua vers le Portrait de la Grosse Dame.

« Est-ce une heure pour me réveiller ? gronda celle-ci alors que le tableau pivotait.

- Dé... désolée, murmura Hermione qui n'avait pas l'air désolé du tout, je n'en aurais pas pour longtemps. Je reviens très vite. »

Hermione s'empressa de disparaître dans les couloirs obscurs du château. Elle marcha à toute vitesse, dévalant les escaliers à la hâte. Se balader si tardivement ne l'avait jamais rassuré et cela n'avait pas changé depuis la Bataille de Poudlard, au contraire ! Auparavant, il y avait toujours Ron et Harry pour l'accompagner, ainsi que la cape d'invisibilité. Mais ainsi, seule dans la pénombre, Hermione était incapable de se sentir rassurée. Oh, ce n'était pas la nuit noire qui allait lui faire peur, bien entendu ! Elle restait une Gryffondor qui avait vu bien pire... mais tout de même !

La sorcière entendit un craquement sonore au loin et elle alluma sa baguette d'un mouvement de poignet. Personne. Hermione secoua la tête et tâcha de contrôler sa respiration. Ce n'était pas Peeves l'esprit frappeur ou Argus Rusard qui parviendraient à lui dresser les cheveux sur sa tête. Elle continua de traverser les couloirs à la hâte, pressée d'atteindre la Bibliothèque, de récupérer ce fichu grimoire et de retourner à sa Salle Commune. Avec tous ses devoirs et révisions pour les ASPIC, la jeune femme était suffisamment fatiguée pour ne pas désirer veiller plus longtemps.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant