Chapitre XV - Potins & Potion (partie 1)

4.7K 345 241
                                    

Surpriiiiiise !  Le chapitre est déjà là avec un jour d'avance... je viens de réaliser que je n'aurai sûrement pas le temps de le poster demain donc : cadeau ! 

J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que vous êtes prêtes pour cette année 2021 qui s'annonce heu... intéressante ;) ?

!!! IMPORTANT !!! : dans un souci d'organisation (je vous expliquerai tout lorsque cela sera possible, pour l'instant je ne peux que rester évasive), je ne peux plus poster 1 chapitre par semaine mais 1 chapitre tous les 15 jours. Je ne sais pas jusqu'à quand cela sera ainsi mais voilà, vous êtes au courant. Je fais au mieux pour rester régulière et je suis vraiment désolée mais j'ai d'autres priorités pour le moment ! :) J'espère que vous comprendrez (et n'hésitez pas à relire les précédents chapitres pour patienter héhé).

Bonne lecture ! 

.

            Hermione resserra son manteau et continua de marcher, tête basse. Nous étions mi-mars et le temps était si venteux qu'elle commençait à se demander quand est-ce que le soleil allait bientôt revenir sur Londres. Elle continua de marcher le long des avenues bondées, slalomant entre les passants. Elle n'avait pas eu envie de transplaner pour se rendre jusqu'à l'hôpital, elle avait préféré la manière Moldue, celle qui lui permettait de ruminer ses pensées. Elle passait en boucle le départ de Viktor.

Il était parti. Il avait claqué la porte et il n'était pas revenu. Au départ, Hermione n'avait eu aucune idée d'où il était. Elle avait paniqué. Puis au bout du deuxième jour elle était allée toquer chez un de ses coéquipiers. Si aucun d'eux ne lui avait signalé sa disparition, c'est qu'il continuait de venir aux entraînements. C'était déjà bon signe. Lorsque son coéquipier lui avait ouvert, il lui avait simplement dit que Viktor avait choisi de loger à l'hôtel et que ce choix le satisfaisait amplement.

Hermione n'avait pas cherché à en savoir plus, elle avait passivement accepté la nouvelle. Peut-être était-ce cela le pire, son non désir de partir à sa recherche. Elle avait laissé Krum partir de l'appartement sans le retenir. Elle avait respecté son choix. Mais, à la différence de Ronald qui avait dû accepter bien malgré lui le départ soudain d'Hermione après la guerre, Hermione n'avait pas le cœur brisé. Elle était profondément malheureuse et triste qu'il ne soit plus là, que sa place dans le lit soit désormais froide et vide, mais son cœur en était plus léger.

« Comment peux-tu être un tel monstre d'égoïste, Hermione Granger ? »

C'était la phrase qu'elle se répétait en boucle depuis près de quinze jours. Car Hermione avait terriblement honte : elle avait mis fin à sa relation avec Viktor Krum, celui avec qui elle avait partagé 3 années de sa vie, tout simplement parce que ses silences en disaient plus longs que toutes les discussions qu'ils avaient pu avoir depuis le début de leur histoire. 

3 ans... comment le temps avait-il pu passer si vite ? 

Comment Hermione avait-elle pu se laisser porter sans admettre qu'elle n'était pas heureuse ?

Car non, Hermione n'était pas heureuse. Elle allait bien, oui. Mais Hermione n'était pas heureuse pour autant. Il manquait l'étincelle, la petite flamme qui vous portait au-dessus des nuages, qui murmurait que c'était le bon. Au fond son père avait toujours eu raison, quand lui-même restait silencieux lorsqu'ils venaient manger à la maison.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant