Chapitre XIII - 14 Février

5.8K 384 268
                                    

Un grand merci pour tous vos commentaires positifs suite au dernier chapitre finalement posté avec un peu d'avance (si vous n'avez pas suivi, j'ai posté le 12e chapitre "Le Journal d'Hermione" ce jeudi !) :).

Je reprends un rythme "normal" et voici donc le chapitre du week-end. Il est nettement plus long que d'habitude (quasiment 5500 mots) et je sais que certaines d'entre vous en seront ravies -héhéhé-. 

Les chapitres suivants retrouveront leur longueur habituelle, celui-ci est un peu un "cas exceptionnel" car il devait être en 2 parties mais finalement je ne trouvais plus ça vraiment nécessaire de le diviser :).

Bonne lecture !

.

Le matin du 14 février, Hermione mit plusieurs minutes à réaliser que c'était aujourd'hui qu'elle avait rendez-vous avec Olivier Dubois. Son estomac se contracta à la fois d'appréhension et d'excitation et elle sentit ses jambes flageller au moment de sortir du lit. La Gryffondor mit un temps considérable à choisir sa tenue, ce qui la renvoya plusieurs années en arrière lorsque Lavande et Parvati pouvaient passer des heures dans le dortoir à discuter de leur apparence. Pour la première fois, Hermione avait l'impression de comprendre l'importance qu'il résidait dans quelques vêtements. Finalement, elle opta pour un jean sobre et un chemisier blanc et renonça à l'idée de se coiffer.

« De toute manière, s'il t'a invité après avoir passé son temps à discuter avec toi entre deux couloirs, c'est qu'il te trouve très bien comme tu es... non ? songea-t-elle en fixant son reflet dans un des miroirs. »

Il fallait dire qu'Hermione était bel et bien novice dans l'art de la séduction. C'était ce constat qu'elle avait fait la veille au soir au moment de s'endormir. Hermione avait 19 ans et n'avait jamais eu de « vrai » petit ami. Ou plutôt, aucune histoire sérieuse et encore moins de rendez-vous galant. Fière comme elle était, la sorcière avait renoncé à l'idée de demander conseil à Ginny. Encore pire, elle avait fureté dans toute la bibliothèque à la recherche d'un manuel en conseils et autres astuces d'adolescentes... en vain. Cette bibliothèque pouvait certes regorger de grimoires sur des formes obscures de magie mais lorsqu'il s'agissait de l'art subtile de la séduction, il fallait se rendre à l'évidence que ce n'était sûrement pas l'endroit le plus pertinent pour aller piocher des informations !

Lorsqu'Hermione se retrouva à descendre l'allée du château jusqu'au grand portail marquant l'entrée de Poudlard, elle sentit sa respiration se couper. Les élèves y affluaient, souvent en groupes, attendant d'autres camarades avant de prendre le chemin jusqu'à Pré-au-Lard. Olivier était déjà là, tout de noir vêtu, les mains derrière le dos. Quand il l'aperçut, il lui adressa un sourire poli. La Gryffondor marqua un temps d'hésitation. Par Merlin, allait-elle vraiment passer la journée avec un professeur ?!

Son esprit se mit à tourner à mille à l'heure.

« Bon sang Hermione, tu as 19 ans. Il en a 23, ce n'est pas non plus un type de l'âge de ton père. Tu es majeure et vaccinée, tu as aidé à vaincre Lord Voldemort, tout le monde se fiche bien de savoir qui tu côtoies, c'est le cadet de leur souci. Cesse de faire l'enfant ! »

Alors pourquoi malgré ces éléments tout à fait rationnels, Hermione se sentait-elle aussi... mal à l'aise ? Etait-ce le regard des autres ou le sien qui lui était si difficilement supportable ? La sorcière était incapable de deviner ce qui la tracassait exactement dans toute cette histoire mais quelque chose lui accaparait l'esprit. La culpabilité d'avoir continué sa vie après avoir laissé Ron loin derrière elle ? Ou alors le fait d'avoir accepté de sortir avec Dubois le jour de la Saint-Valentin sans même en avoir conscience ?!

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant