Chapitre XI - Hypnotique

5.8K 387 120
                                    


Bonjour tout le monde ! 

J'ai un week-end assez chargé qui s'annonce donc je préfère vous poster le chapitre aujourd'hui car je ne pense pas avoir le temps de le poster d'ici demain, et encore moins samedi et dimanche... Je ne me voyais pas non plus reporter jusqu'à lundi car je sais que beaucoup d'entre vous attendent chaque chapitre avec impatience ! :) 

Donc le voici ;) 

Bonne lecture !

.

« Tu as une mine épouvantable.

- Je te remercie.

- Non, tu n'as pas compris. Ce que je veux dire c'est...  es-tu sûre de bien dormir ? »

Hermione décocha un regard noir à Ginny Weasley. Elle savait pertinemment que son amie ne lui cherchait aucun mal mais il n'était jamais agréable d'entendre que vous aviez une mine à faire peur... Surtout lorsque vous viviez entourés de fantômes qui, d'ordinaire, raflaient la première place quand il s'agissait de tirer une tête d'enterrement. La sorcière haussa les épaules et attrapa le pichet d'eau posé devant Ginny.

« Ce sont juste les... ASPIC qui me travaillent. »

Elle jeta un œil à la dérobée et s'aperçut que Ginny plissait les yeux, peu convaincue. Tout à coup, cette dernière se pencha vers elle en baissant la voix ce qui était hautement inutile quand on connaissait le brouhaha de la Grande Salle à l'heure du petit déjeuner, notamment lorsqu'un match de Quidditch s'annonçait dans l'heure suivante.

« Hermione, je t'ai entendu cette nuit...

- De quoi tu parles ?»

Elle se gifla mentalement. Son ton était bien moins dégagé qu'elle ne l'avait espéré.

« Dans ton sommeil, précisa Ginny. Tu gémissais. Je n'ai pas osé te réveiller car cela s'est vite arrêté mais tu faisais un cauchemar et au vu de ce que tu disais, le sujet n'était pas compliqué à deviner.

- Les mauvais rêves arrivent à n'importe qui.

- Oui, mais tout le monde n'a pas forcément les mêmes images à l'esprit... »

Hermione ne répondit rien et plongea la tête dans son assiette. A cet instant, elle n'avait aucunement envie de discuter de ce sujet et encore moins en plein milieu de la Grande Salle où toutes les oreilles indiscrètes traînaient. La vérité était qu'Hermione ne se souvenait pas d'avoir fait de cauchemars mais qu'elle se doutait bien que son sommeil était agité. Cela faisait des jours qu'elle se réveillait souvent épuisée et elle avait grand mal à se reposer.

Malheureusement, il était bien difficile de deviner le poids d'un sommeil agité lorsqu'on ne le vivait pas. Bien malgré elle, Hermione se sentait incroyablement irritable et sa patience était rapidement mise à l'épreuve. Peu importe ses efforts, sa mauvaise humeur reprenait inextricablement le dessus. Et c'était un cercle vicieux : car qui aimait avoir le sentiment de perdre le contrôle de ses réactions ? Personne. Mais qui était capable de le comprendre ? Encore moins de monde.

Pourtant, la Gryffondor avait capitulé et décidé de suivre les conseils du Professeur McGonagall. Après plusieurs semaines d'hésitation, elle avait ressorti le petit carnet offert par Ginny à son anniversaire et elle avait tenté d'y écrire. Malheureusement, hormis quelques phrases lâchées à la va-vite et qui ne faisaient que confirmer son désarroi grandissant, Hermione n'y trouvait aucun réconfort ni un quelconque progrès. Au final, elle finissait par s'endormir le cœur en boule et déçue de son manque de résultats.

Après les ruines (Dramione)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant