Crying Sally

1.2K 85 4


jeudi 1 mai 2014
Crying Sally

En Angleterre, on raconte souvent cette légende, pourtant peu connue, de Crying Sally.

Sally Sanford de son vrai nom, était une jeune femme de 18 ans qui s'était mariée en 1935 à un soldat français. C'était une jeune femme heureuse, belle et intelligente. Malgré son handicap, elle croquait la vie à pleine dents. En effet, elle était aveugle depuis sa naissance.

En 1942, son mari partit au front combattre l'Allemagne nazie. Ils se parlaient par lettres que la mère de la jeune femme lui lisait avec toute la tendresse avec laquelle les messages avaient été écrits. Sally était heureuse et amoureuse.

Mais un matin de mai 1944, alors qu'elle attendait le facteur assise sur un banc devant chez elle, celui-ci lui annonça qu'il n'avait pas reçu de lettre pour elle. La jeune femme tomba dans une tristesse énorme au fur et à mesure que les jours passaient. En effet, chaque jour puis chaque semaine qui s'écoulaient, le facteur lui disait toujours la même chose, qu'il n'avait aucune lettre pour elle.

Les journées devinrent monotones et la jeune femme restait enfermée dans sa chambre, pleurant son mari qu'elle pensait mort au combat. Personne n'arrivait à la consoler. Alors, un soir, dans un geste désespéré, elle prit le pistolet de service de son père, le porta à sa tempe et tira dans l'espoir, dit-on, de retrouver son mari au Paradis.

Quelques jours plus tard, le soldat français, finalement vivant, revint au domicile de Sally et apprit la triste nouvelle.

On raconte aussi que, ne trouvant pas son mari dans l'au-delà, elle décida de redescendre sur terre dans l'espoir de le retrouver.

On dit que chaque nuit aux alentours de 3 heures du matin, il serait possible de la voir assise sur un banc en train de pleurer, et qu'elle disparaîtrait si on approche son fantôme de trop près. Selon la légende, il serait cependant possible d'entrer en contact avec elle. Pour l'invoquer, il faudrait se rendre sur un banc à 3 heures du matin avec un bouquet de rose fanées, et dire: "C'est moi, Sally!"

Crying Sally apparaîtrait donc à vos côtés, habillée dans le style des années 40, portant un petit sac sur ses genoux. Elle tournerait la tête vers vous, du sang coulerait de sa tempe et des larmes sanglantes couleraient sur ses joues. Elle vous poserait une question, en vous fixant de ses yeux vitreux.
"Are you my love ? Are you my sweet love ?" (Es-tu mon amour ? Es-tu mon doux amour ?)

Vous devrez impérativement donner une réponse, mais dans les deux cas l'issue pourrait être fatale.

Si vous répondez "Oui", elle vous demandera de la suivre et sortira de son sac (les versions diffèrent) soit un pistolet, soit un couteau; et elle vous tuera, car pour qu'un amour soit éternel il faut qu'il meure, qu'il meure d'amour. D'autres disent aussi que Sally disparaîtrait en souriant.

Mais ne pensez pas que vous en serez débarrassé pour autant, elle reviendra à un moment ou à un autre pour vous emporter avec elle. On dit que le moment venu, vous sentirez une main prendre la vôtre et que vous serez brusquement victime d'un arrêt cardiaque.

Si vous répondez "Non", l'issue sera tout assi fatale.

On raconte que pour punir ceux qui se sont "moqués" d'elle, elle les hantera jusqu'à la fin de leur vie. Le terme arrivant, vous vous en doutez, plus tôt que prévu.
On dit que ces personnes se seraient donné la mort souvent un mois après.

Un homme aurait raconté, une semaine avant son suicide, que pendant plus d'un mois il avait vu le cadavre de Sally à longueur de journée, celle-ci lui demandant sans cesse: "Are you my love ? Are you my sweet love ? " d'une voix d'outre-tombe. Il se rappelait qu'une nuit, alors qu'il allait s'endormir, il entendit la poignée de la porte de sa chambre tourner et vit apparaître, enveloppée d'une étrange lumière, Crying Sally lui posant sa question. Il aurait dit aussi qu'il la voyait même dans son sommeil, qu'il assistait chaque nuit, en rêve, au suicide de la jeune Sally.

L'homme se serait donc suicidé quelques temps après en s'administrant une dose mortelle de calmants, et serait mort d'une crise cardiaque.

Certaines personnes qui auraient tenté le rituel lui auraient répondu "Je ne sais pas", ou "peut-être". Crying Sally serait alors disparue dans un cri strident. Mais certains racontent qu'il arriverait quelque chose de totalement différent  si vous entamiez cette démarche... C'est là que mon récit s'arrête, je ne vous dirai rien de plus, à vous d'essayer si vous en avez le cran...

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !