Une douce friandise

916 52 1

   Lors de la fête d'Halloween, il est de tradition d'offrir aux jeunes enfants déguisés des bonbons ou autres sucreries. Presque tout le monde y a au moins une fois participé.
Même si l'ambiance de cette fête reste une fausse épouvante et qu'elle se passe souvent dans un contexte convivial, l'histoire qui s'est déroulée la semaine dernière donne à la fête un goût glauque et effrayant.

   En France, les 1er et 2 novembre 2014, plusieurs cas d'indigestion assez graves chez des enfants ont été répertoriés. La consommation de sucreries étant considérable ce jour-là, beaucoup de jeunes finissent par tomber malades. C'est entre deux cas de simple goinfrerie que l'on peut trouver une affaire plutôt étrange.

   Une mère fit une découverte pour le moins insolite, après que son fils lui ait dit avoir trouvé un goût très écœurant sur l'un des bonbons qu'il avait récoltés. D'après elle, le bonbon ressemblait à une dragée orange/rouge plutôt gélatineuse, fourrée aux amandes. C'est en ouvrant un autre bonbon similaire que le contenu du sachet lui fit froid dans le dos. Le paquet ne renfermait pas une dragée, mais un petit bout de papier froissé. Déplié, on pouvait y lire une inscription « Aidez-nous » ensanglantée.

   Cette mère prit une photo du papier et d'un bonbon avant d'envoyer les sucreries au commissariat. C'est après une analyse des sucreries et du papier que le verdict fut donné.
Le bonbon était composé de graisse humaine, les amandes étaient des ongles découpés, et du sang mélangé au sucre avait été concentré à l'intérieur de la dragée. Le liquide rouge sec que l'on a retrouvé sur le papier était bel et bien du sang, lui aussi. Les enquêteurs privilégient la thèse du canular, mais aucune possibilité n'est rejetée.

   Il va sans dire que la consommation de ces « douceurs » est très fortement déconseillée.

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !