Hypnagogie

884 57 4

J'ai souffert d'insomnie la majeure partie de ma vie, sauf très récemment, pendant une courte période. J'ai la vie dure depuis que j'ai arrêté le traitement, mais je peux à nouveau vivre avec moi-même, pour le peu de choses que vaut une vie sans sommeil.
Ce n'est pas le traitement en lui-même qui m'a amenée à abandonner, même s'il était peu commun. Je recevais une série de lumières stroboscopiques très puissantes, du bruit blanc, et des petites doses de DMT toutes les 48 heures. C'était hautement efficace, et je dormais profondément. Puis, les rêves ont commencé.

Les rêves étaient banals en tout point, mais leur netteté surprenante compensait ça. Ils semblaient même plus réels que la lente et irritante existence d'un insomniaque.
Dans l'un d'eux, j'étais une vendeuse, dansant nue sur le comptoir. Dans un autre, j'étais une comptable, déchirant les papiers les plus importants de mon client. La nuit avant que j'arrête mon traitement, j'ai rêvé que je pilotais un avion privé le long de la côte ouest. C'était terriblement ennuyeux au début, mais quand je suis devenue lucide j'ai décidé de voler pour de vrai, me ruant de la cabine jusqu'aux cris de mes passagers horrifiés. Juste au moment de m'élancer de l'avion, je n'ai plus su comment voler, mais la sensation de chute était incroyable.

Quand je me suis réveillée ce jour-là, tout allait bien. Mais alors que je conduisais jusqu'au centre du sommeil, cet après-midi, les infos ont été interrompues par un flash spécial. Un petit vol charter s'était écrasé au nord de la ville, et tous ceux qui avaient embarqué avaient péri dans sa carcasse. Tous, sauf le pilote.

Ils ont retrouvé son corps à quelques kilomètres au nord, dans un champ. Il n'avait pas survécu à la chute, mais il semblait paisible. Endormi, même.

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !