Insatisfaction

881 52 15

Toi. Oui, toi.
Toi qui attends de trembler.
Toi qui recherches la peur en lisant des textes plus atroces les uns que les autres.
Toi qui finis toujours déçu, car tu n'as pas ressenti ce délicieux frisson.
Toi qui aimes tellement te plonger dans les choses les plus sombres, les plus choquantes.
Toi qui t'ennuies de ce monde trop plat.
Toi qui attends en ce moment, anticipant délicieusement la chute qui te prendra aux tripes.

Sais-tu ce qui éveillé en toi cette soif insatiable ?

Sais-tu ce qui se passe, quand tu te délectes de tant de noirceur ?
Quand ton malaise se mélange à une honteuse satisfaction ?
Quand ton coeur s'emballe, que ta respiration s'accélère alors que tu lis avidement chaque mot?
Quand tu ressens, avec une terreur mêlée de joie indécente, les douces aiguilles de la vraie peur, celle que tu recherches tant ?

Tu LUI donnes vie.

Vous les hommes, vous sous-estimez le pouvoir de l'Esprit.
Vous croyez, depuis des temps immémoriaux, que la naissance ne se fait que de manière physique.
Vous avez tort.
Chacune de nos pensées donne naissance à des choses.
Des choses que nous ne pouvons pas voir, ni entendre.
Mais qui sont partout.

Ce sont des égrégores.
Va donc chercher ce mot sur Internet. Tu comprendras alors.
Tu comprendras à quel point tu es condamné.
Condamné à avoir soif de sang.

Pourquoi crois-tu que les journaux d'enquêtes chocs, aux articles affreusement détaillés, ont tant de succès ?
Comment expliques-tu la débauche incessante de violence dans ce monde malsain ?
C'est parce que d'autres que toi ressentent des émotions impures.
Ils sont nombreux.
Et ils doivent se nourrir.
À chaque pensée humaine, se forme un égrégore.
Ce sont eux, les responsables de l'ambiance que tu peux ressentir, lorsque tu entres dans une nouvelle pièce ou lorsque tu rencontres une nouvelle personne.
Ils ne sont ni bons, ni mauvais : ils sont seulement le fruit de ta propre personne.
Commences-tu à comprendre l'horreur de ta situation ?

Les égrégores ont faim.
Ils ont besoin de pensées similaires à celle leur ayant donné vie pour se nourrir.

Maintenant tu as compris.

Oui, tu es condamné.
Tu continueras toute ta vie à rechercher des émotions de plus en plus intenses, de plus en plus abjectes.
Tu ne seras jamais assez satisfait, il te faudra toujours plus d'horreur, plus de morbide.
Et la vie te deviendra insupportable, fade. Tu te sentiras de plus en plus épuisé, sans énergie.
Ce monde te paraîtra de plus en plus absurde: tu t'isoleras, mais cette horrible soif ne s'étanchera jamais.
Peut être même que tu finiras par devenir fou.
Mais eux continueront de se nourrir de toi.
Tu es désormais relié éternellement à eux.

Jamais tu ne seras apaisé.





Alors ?
Toujours insatisfait ?

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !