Dans la nuit

1.3K 89 4

Vous connaissez parfaitement ce sentiment. Vous venez de regarder un film d'horreur et vous avez ce frisson qui vous court sur l'échine, vous vous demandez si tout cela pourrait être réel, si un serial killer peut venir vous tuer avant que vous n'entriez dans votre lit, douce et chaude protection.

Vos parents sont couchés et, pour ne pas les réveiller, vous évitez d'allumer la lumière. Vous avancez à tâtons dans l'obscurité oppressante de cette nuit nuageuse. Outre le bruit de la tempête dehors, vous avancez au rythme lancinant du tic-tac de la lourde horloge de votre salon. Pour certains, relaxant, pour vous, stressant et obsédant. Puis soudainement vous entendez taper à la fenêtre, vous vous retournez, votre coeur bat à toute vitesse. Vous vous approchez de la fenêtre: rien... C'est la pluie qui commence à taper sur les carreaux, rien d'autre.

Puis, dans l'obscurité de la rue, vous croyez apercevoir une silhouette se déplacer vers votre maison. Un éclair illumine soudainement la cour... Il n'y a personne. Vous vous dites que plus jamais vous ne regarderez de films d'horreur à des heures pareilles.

Enfin rassuré, vous avancez vers votre chambre. À tâtons, vous touchez soudainement un morceau de tissu, vous sursautez, puis vous vous apercevez que ce n'est que le manteau de votre mère. Puis, alors que vous continuez à avancer, le bruit de l'horloge s'éloigne et vous n'entendez dans ce léger silence qu'un acouphène horrible, vous écoutez un son du silence, le dialogue des ombres à votre approche.

Bientôt vous ressentez sur votre nuque un léger souffle froid, quelqu'un serait-il juste derrière vous? Vous vous répondez "non!" et pensez à un courant d'air passant par une fenêtre mal fermée.

Vous recommencez à avancer vers votre chambre... Quand... Vous entendez soudainement quelques chose derrière vous... Vous vous arrêtez, immobile, vous calmez votre respiration alors que les battements de votre coeur s'accélèrent... Vous restez telle une statue entourée par une obscurité qui semble encore plus oppressante. Vous avalez votre salive et vous retournez brusquement, battant le vide avec vos bras comme pour vous défendre d'un quelconque agresseur... Rien, bien évidemment.

Vous entrez dans votre salle de bains pour vous rafraîchir le visage. Vous vous regardez dans le miroir et vous rigolez de votre stupidité, comme si tout ce qui se passait dans les films pouvait arriver dans la réalité. Bientôt vous entendez un autre bruit suspect venant de l'extérieur, comme celui d'un couteau grattant le plâtre de votre maison. Vous ouvrez la fenêtre... Le vent fait qu'une branche se frotte au mur. Brusquement vous vous retournez, vous vous mettez à douter du fait que la porte soit bien fermée. Oui, elle l'est... Soulagé, vous retournez dans la salle de bains, fermez la fenêtre, et sortez de la pièce.

Entré dans votre chambre, vous allumez, et commencez à fermer les volets. Il pleut toujours et le vent souffle à travers les branches des arbres, provoquant un horrible et effrayant sifflement. Vous jetez un dernier coup d'œil dehors: la nuit est calme bien qu'orageuse. Un éclair illumine votre jardin. En 1/4 de seconde, vous croyez apercevoir une silhouette obscure et surnaturelle. Une seconde après, un second éclair, et la silhouette que vous pensiez voir n'est autre qu'un arbre dont les branches s'agitent au gré du vent. Vous êtes maintenant persuadé qu'il n'y a personne dehors qui va tenter de rentrer chez vous pour vous tuer...

Non, il n'y a personne dehors...

Mais qui vous dit que personne n'est déjà rentré ? ...

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !