L'enregistrement

937 68 9

Archives de la police
Affaire : Disparition de l'étudiante Nancy ******, le 3*/*1/***9
Preuve #5 : Enregistrement vocal trouvé dans le téléphone portable de l'intéressée
/!\ Le fichier audio comme sa retranscription écrite contiennent des éléments susceptibles d'instaurer un malaise profond. Les agents ayant des antécédents psychologiques, de quelque nature que ce soit, sont priés de ne pas prendre connaissance de ce contenu sans avoir au préalable obtenu l'approbation d'un supérieur. /!\

[Début de l'enregistrement. Gémissements et pleurs, reconnus comme émanant de la victime.]

Il... Il m'a emmené... Il m'a emmené vers sa camionnette et... et... Merde... Merde...

[Bruits de sanglots étouffés. Des sons de voiture et de cahots laissent à penser que la jeune femme se trouve dans un véhicule à moteur, sur une route à la surface irrégulière]

J'ai plus de réseaux... Il m'a ligoté... J'ai réussi à me libérer et à utiliser mon téléphone, mais c'est trop tard, j'ai plus de réseaux... Y a des tas d'objets tranchants ici... Mon Dieu... Par pitié... Aidez-moi....

[Halètements succincts, lentes et grandes inspirations. Nancy tente visiblement de se calmer.]

Je... Je laisse ce message sur mon téléphone... Si on le retrouve un jour... Comme ça on saura ce qui m'est arrivé si je... Si jamais je...

[Interruption. Des grands coups sont frappés contre une paroi métallique, visiblement par le conducteur du fourgon.]

(Chuchotement) Je... Je veux dire au revoir à ma famille... Papa, Maman, je vous aime et...

[Interruption. Longs sanglots. La victime perd le contrôle d'elle-même.]

C'était un homme... Grand, très grand... Je n'ai pas vu son visage, il était caché sous un foulard et un chapeau à large rebord... Vêtu d'un large manteau noir... J'avais vu qu'il me suivait... J'hésitais à appeler la police, quand il m'a attrapé par le bras et m'a...

[Bruit de klaxon d'environ 7 secondes qui masque le reste de ses paroles.]

... j'étais à l'arrière du véhicule, ligotée. J'ai utilisé l'un des... cou-couteaux qui traînaient et... Et j'ai attrapé mon téléphone, et... Et là, j'ignore où je suis et où on va, et j'espère juste ne pas mourir !

[La voix part dans les aigus, avant de se briser. Visiblement, Nancy ne pense pas à arrêter l'enregistrement. L'enregistrement, pendant 15 minutes, est simplement constitué des bruits de la route et du moteur. Le véhicule quitte le sentier au bout de 13 minutes. D'après la résonance des sons, les experts estiment qu'il s'enfonce dans un complexe souterrain.]

Ça... Ça-ça y est... Il vient me... me chercher...

[Les portières arrières s'ouvrent.]

Oh mon Dieu, non ! Non ! M'approche pas ! M'approche pas !

[Bruits de lutte. Visiblement, le ravisseur tente d'extirper la victime hors de la camionnette. Son d'un choc sur le béton, l'ambiance sonore environnante est ensuite moins bien perçue, mais toujours audible. L'hypothèse la plus probable est que le téléphone de l'étudiante est tombé à terre alors qu'elle bataillait.]

Pitié... (Inaudible) de mal... S'il vous plaît... S'il vous plaît... (Inaudible) tout ce que vous voudrez...

[Froissements de tissus. Nancy se met à hurler sans s'arrêter des paroles totalement inintelligibles. Une seule phrase, répétée plusieurs fois, est compréhensible.]

Il n'a pas de visage ! Il n'a pas de visage !

[Choc sourd, craquement sec. Les hurlements de la victime s'intensifient. Bruit de chair que l'on tranche, suivi d'un long grognement assourdissant, qui n'a pas pu être identifié. Il est admis que Nancy a utilisé l'un des couteaux dans la camionnette pour se défendre, après avoir été attaquée.
Après 5 minutes, silence brutal. Bruit de peau qui se déchire lentement. Silence. Les gargouillements qui suivent sont prononcés par une voix trop grave pour être humaine.]

Skrekruskroel... skreune... Skaikraimkraimrifante...

[Silence de 30 secondes. Bruit de tissu qu'on tire. La voix devient plus aiguë, plus féminine.]

Me... Je... kruis krelle, breune aim strè strè fifante....

[Silence de quinze (15) secondes. Bruit de tissu qu'on tire. Cette fois-ci, c'est Nancy qui reprend d'une voix monotone.]

Je suis belle, jeune et très très vivante.

[Silence. La voix est ensuite pleine de joie.]

Je suis belle, jeune et très très vivante !

[Rire. Le téléphone semble ensuite être ramassé.]

Maintenant, je dois retourner chez moi.

[Fin de l'enregistrement.]

Le téléphone contenant le fichier audio a été retrouvé posé au sol par l'équipe chargée de mener des recherches, devant l'entrée d'un ancien bunker abandonné situé en pleine campagne.

Nancy, une semaine exactement après sa disparition, est retournée d'elle-même à l'université. Elle a expliqué être partie à la demande d'un ami étudiant en cinéma, Tom *******, qui souhaitait produire un film horrifique amateur et avait demandé sa participation en tant qu'actrice. Elle n'aurait pas prévenu ses parents ni ses proches, et aucun ne connaissait l'existence de cet ami, si bien qu'ils n'ont pas pensé à l'appeler. Ledit ami a confirmé ses dires. Tous deux se sont excusés de l'inquiétude occasionnée, et ont exprimé du regret car leur projet ne verrait pas le jour à cause d'un manque de budget.

Affaire classée.

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !