L'experience

1.7K 97 20

"Bonjour, je m'appelle Greg Mewell. Je suis caché dans un camion mais je sais que je vais mourir dans quelques minutes. Alors j'écris ceci. Je ne sais pas pourquoi, j'en ressens le besoin. Ils vont bientôt m'attraper, donc je vais essayer d'expliquer le plus vite possible.

Comme je l'ai dit, je me nomme Greg. Je vis au Texas, à Austin plus exactement. Je vais vous le dire tout de suite : je suis un connard. Je bois, je me drogue, je fume, je fais n'importe quoi. Pourquoi je précise ça ? Parce que ce genre de conneries m'a mené tout droit ici.

Il y a quelques heures, j'attendais dans un bar trois amis : Stéphane, Jeff, et ma copine Erika. On allait faire ce qu'on fait de mieux. Se bourrer la gueule et fumer des pétards jusqu'à partir dans des putains de délires. On fait toujours des conneries quand on est dans cet état, mais rien de bien méchant. Jeff a eu une idée. Près de la ville se tient un vieux hangar abandonné, fermé depuis des années. On aimait visiter des trucs comme ça, chaque son nous faisait flipper, etc... Alors on décida d'y aller.

L'endroit était désert. On s'attendait à voir des junkies ou autres types complètement à l'ouest, mais non, on était les seuls. C'était peut-être mieux comme ça. Pas de difficulté à traverser les quelques grillages qui bloquaient l'accès au hangar. Quand on était devant l'entrée, quelque chose m'a surpris : des camions étaient garés à côté du hangar. Stéphane me dit que c'était sûrement de vieux camions, et que ceux qui travaillaient ont préféré les laisser ici. C'est vrai, il avait peut-être raison, je m'imaginais n'importe quoi, mais j'étais complètement saoul. Après quelques minutes, Jeff réussit à ouvrir la porte.

Tout était sombre. Mais après nous être habitués au noir, on pouvait mieux observer : des véhicules (notamment des tracteurs), des tables poussiéreuses sur lesquelles étaient posés toutes sortes d'objets, des tasses, de très vieux ordinateurs (je ne savais même pas s'ils marchaient encore), tout un tas de matériel comme des agrafeuses, des crayons... Rien de très intéressant. Alors Jeff alla tout au fond de la pièce sans nous attendre pour ouvrir une seconde porte. Il nous dit qu'il allait voir en premier. Moi, Stéphane et Erika, on marchait plutôt tranquillement. On s'attendait à ce que Jeff nous fasse une blague alors on ne se précipita pas. Derrière la porte nous attendait un grand couloir, qui débouchait sur un autre couloir qui partait à gauche. On appela Jeff pour qu'il nous attende, aucune réponse. Je pensais vraiment qu'il allait nous faire une blague, qu'il s'était caché derrière un mur pour nous faire peur. Mais malheureusement, ce qu'on vit était moins drôle...

Il y avait effectivement Jeff derrière le mur. Sauf qu'il était pendu, éventré, avec plusieurs traces sur lui, comme si on l'avait attaqué avec un cutter. Bien sûr, on était tous tétanisés et on voulait juste partir. Sauf qu'en nous retournant, un flash nous aveugla.

Je me suis réveillé dans une salle similaire à la première. Sauf qu'une dizaine de personnes était là. Elles faisaient des expériences, apparemment. J'avais raison, mais ce que je vis me dégoûta. C'était ma copine attachée à une table, les yeux arrachés et remplacés par deux sortes d'aimants. A côté de moi, Stéphane se réveilla, sauf qu'ils l'ont remarqué. Il avait beau se débattre, les hommes l'emmenèrent dans une autre salle. C'en était trop pour moi. J'aperçus une sortie à une vingtaine de mètres. De toutes mes forces, je me levai et courus vers la sortie sans regarder derrière moi. Je les entendis néanmoins donner l'alerte. Je réussis à les semer, mais quand j'ouvris la porte, je compris. Ils avaient bloqué toutes les issues, je ne pouvais m'enfuir. Je me souvins d'un coup des camions devant l'entrée. J'y allai en courant et m'y enfermai.

Voilà, ils savent que j'y suis, je les entends essayer d'ouvrir la porte, et ils vont bientôt y arriver. Voilà, je pense que c'est fini pour moi. J'espère que vous me croirez".


Le message s'arrête là. Je l'ai trouvé sur un blog datant de 2011 (le créateur du blog a dit qu'il ne faisait que "relayer" l'histoire). Habitant moi-même à Austin, je me suis intéressé à cette histoire. J'avais déjà eu l'occasion de voir ce hangar, mais c'était à une centaine de mètres et je n'y faisais pas attention. J'y suis donc allé, ou du moins, j'ai exploré les alentours. Et dans le champ à côté du hangar, j'ai trouvé ces vieilles photos. Je ne sais quoi dire personnellement, peut-être que vous...

(J'ai mis la plus gore des 3 images en médias.)

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !