La fillette au masque

1K 74 3

Cathy, une adolescente étudiante au lycée en Californie, est embauchée un soir par un couple pour s'occuper de leur petite fille, Kim, âgée de 6 ans. Les deux parents souhaitaient passer cette soirée d'Halloween en tête à tête, loin des cris et des costumes des enfants qui passeraient éventuellement réclamer des friandises. Qu'à cela ne tienne, même si cela signifiait ne pas être avec ses amis en cette nuit très spéciale, s'occuper d'une enfant ne la dérangeait pas.

Par ailleurs, la petite s'avérait être adorable. Après que les parents soient partis et qu'elles aient regarder un de ses dessins animés préférés, les deux filles passèrent à table.
Vint le moment du dessert. Cathy débarrassa les assiettes, puis se tourna vers la petite fille :

- Alors, qu'est-ce que tu voudrais comme dessert, maintenant ?

Kim ne mit pas longtemps à se décider :

- De la glace ! À la vanille, s'il te plait Cathy !

La baby-sitter lui esquissa un sourire et lui demanda :

- Très bien ! Tu sais où tes parents la rangent?

- Au sous-sol.

Cathy se dirigea vers la porte que la fillette lui avait indiquée.
La pièce était plongée dans un noir absolu. Comme si la nuit dehors ne l'était pas assez...
Elle entreprit de descendre les escaliers à tâtons, s'appuyant sur le mur à la recherche de l'interrupteur. Ce n'est qu'une fois arrivé en bas qu'elle sentit le contact du bouton sous ses doigts. Un flash l'aveugla un bref instant avant que la clarté ne s'atténue. L'ancienneté de l'ampoule se faisait sentir, mais elle éclairait suffisamment pour se diriger dans la pièce. Cela dit, c'était un vrai débarras.
Cathy tomba sur le congélateur, plongea sa main au milieu des différents produits et en sortit le pot de crème glacée.
Au moment de quitter les lieux, elle remarqua quelque chose sur sa droite. Une fenêtre donnait une vue sur le jardin, faiblement éclairé par la lueur d'un réverbère. Une silhouette se tenait au centre, immobile. Elle fixait la direction du réverbère, faisant dos à la fenêtre, mais Cathy devina la silhouette d'une fille aux longs cheveux blonds, portant quelque chose sur son visage.
Bien que surprise, elle ne prêta pas plus de temps à ce détail. Les enfants déguisés remplissaient les rues ce soir, après tout...

L'adolescente remonta les marches, prit un bol et servit deux généreuses boules de glace à la jeune fille, ravie.

- Mais tu as oublié la crème fouettée !

Amusée par la réaction de l'enfant, Cathy fit mine de prendre un air abasourdi :

- Oh oui suis-je bête ! Et où est-elle ?

Ce à quoi elle répondit timidement :

- Au sous-sol.

Elle se rendit à nouveau dans la pièce, alluma l'ampoule, se dirigea vers le frigidaire et se saisit de la bombe de crème. Alors qu'elle se tenait au pied des escaliers, la forme de la fenêtre happa son attention.
La silhouette qu'elle avait aperçue était toujours là. Mais cette fois, elle fixait la fenêtre. Et elle s'était rapprochée, suffisamment pour que l'ampoule du sous-sol l'éclaire faiblement. C'était bien une fille, le visage caché derrière un masque des plus déconcertants. Rouge et noir, les yeux fins et sombres, fendu d'un sourire exhibant des crocs abominables. Cathy pressa le pas.

Elle garnit le bol de crème et posa la bombe sur la table. Kim se tourna de nouveau vers sa baby-sitter.

« Et est-ce que je peux avoir de la sauce au chocolat, s'il te plait Cathy ?
- Laisse-moi deviner...Elle est au sous-sol ? »

Elle la fixa d'un air candide. Il n'en fallait pas plus pour comprendre la réponse.

Une fois encore, elle descendit les marches, trouva l'armoire dans laquelle la mère rangeait les ingrédients divers, s'empara du flacon de chocolat, et fit demi-tour. Mais au moment où elle s'apprêtait à sortir, un objet au sol la fit trébucher. Elle se rattrapa de peu à la rambarde des escaliers, retenant un juron dans sa bouche.
En se redressant, son regard se posa sur la fenêtre. L'enfant s'était à nouveau rapprochée. Elle était près, si près qu'elle semblait collée à la vitre, exposant les détails de son masque hideux. Mais ce qui retint l'attention de la jeune femme, c'était le couteau de boucher que l'enfant serrait dans sa main.
Un frisson parcourut l'échine de Cathy. Elle se sentait vraiment mal à l'aise.
Arrivé en haut des escaliers, elle souffla pour se calmer puis tendit le flacon à la fillette.

« J'espère que Mademoiselle est contente ?
- Oh oui, merci Cathy ! Mais... »

Kim releva les yeux, emplis d'une lueur innocente.

- ...Il manque encore les vermicelles. Maman me met toujours des vermicelles.

Face au regard déconcerté que lui lançait l'adolescente, elle répliqua un sourire angélique qui vint illuminer son petit visage, jusqu'à ce que l'expression de sa baby-sitter s'atténue.

- Bon d'accord, mais c'est la dernière fois ma grande.

Tremblante, Cathy descendit rapidement les escaliers et alluma l'ampoule. Elle ne put s'empêcher de jeter un coup d'œil à la fenêtre. L'enfant avait disparu. Elle parvint à reprendre peu à peu son calme et chercha les vermicelles dans l'armoire, puis gravit les marches qui menaient à la cuisine. Une simple farce...

Le sachet de vermicelles heurta le sol, déversant son contenu sur le parquet, et un cri d'effroi échappa de sa bouche quand elle découvrit Kim, la tête enfoncée dans son bol, un épais flot de sang s'écoulant le long de sa chaise pour se répandre sur le sol en une flaque écarlate, s'échappant de sa gorge tranchée vive.

Les parents de la fillette ne tardèrent pas à rentrer, suivis de peu par la police. Ils trouvèrent l'adolescente terrorisée dans un coin du salon, arrivant à peine à balbutier quelques mots. Alors que les agents de police étaient parvenu à la calmer un peu et s'apprêtaient à l'interroger, la mère, toujours en proie à son désespoir, s'approcha de l'adolescente :

- Mais enfin Cathy qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je t'en prie, dis-le-moi !

L'adolescente parvint tant bien que mal à décrire le déroulement de la soirée : le repas, la glace, le sous-sol, la fenêtre et la fille qui l'avait observée tout ce temps.

Les yeux remplis de larmes de la mère se troublèrent d'une expression d'incompréhension et de doute, avant qu'elle ne parvienne à murmurer :

- Cathy... Il n'y a jamais eu de fenêtre au sous-sol...Seulement un miroir sur le mur...

Don't Read at Night | Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !