33.1. To the moon and never back

2.4K 324 53
                                                  

— Oh ouais. J'ai toujours rêvé de plaquer « anal » sur une case triple.

J'en recrache mon jus.

— Fais donc, Julien.

Ledit Julien rajuste son bandana fleuri sur son front et place religieusement les lettres sur la planche de jeu. Puis, le frère d'Ariane nous décoche un sourire triomphal.

— Anal est dans le jeu, les amis !

Je glousse, lovée contre Liam. Celui-ci vide sa canette de bière et emmêle ses doigts dans mes cheveux avant de poser un baiser léger comme une plume sur mon front.
Après une dizaine de minutes à m'inventer des centaines de scénarios foireux sur comment notre relation pourrait lamentablement échouer, je suis revenue auprès de lui.

Il était en train de démolir Julien aux échecs. Mais il lui a suffi de voir mes yeux rougis pour perdre son sourire et se consacrer entièrement à moi.
Il a tenté plusieurs fois de me soutirer la raison de mes larmes et j'ai bêtement prétexté une allergie au pollen.

Honnêtement, c'était vraiment stupide. Parce qu'il sait mieux que personne que je ne suis allergique à rien.

— Daren, ai-je fini par chuchoter.

Et, sans qu'il ne dise quoi que ce soit, j'ai su qu'il avait compris.

— Allez, ton tour, Liam, lance Jack, le cousin de sa belle-mère.

Il se racle la gorge et se penche sur le sac de lettres pour en piocher sept. Je redresse le dos et me détache de lui pour lui donner plus de mobilité. Mes pieds nus effleurent les siens sur le grand drap que nous avons étalé sur le gazon pour jouer. Installés en cercle autour de la planche de jeu, nous suivons religieusement les règles du jeu.

Mais avec un peu de piment.

— Donc, ma puce... On a le choix entre
« toucher » et « cunnilingus ».

OK, le deuxième mot, je n'ai rien compris. Même si ça me semble un peu familier.

Axel secoue la tête en berçant Juliet et en feignant d'être choqué.

— Vous voyez les atrocités qui sortent de sa bouche ? J'ai élevé une créature horrible.

— Le fruit ne tombe pas bien loin de l'arbre, papa, rétorque Liam en le considérant à travers ses yeux plissés.

Hilare, je fais mine de jouer de la batterie et imite son bruit lorsque je marque la chute de la blague.

Badaboum tsh.

— Alors c'est comme ça ? Je note, Carpenter, je note. Devinez qui va se retrouver sans abri ce soir ?

Liam et moi nous mettons à râler avant de pouffer, bientôt rejoints par toute la bande.

— Bon allez, vous jouez quoi ? demande impatiemment la femme de Julien — Megan, je crois.

Je fais mine de réfléchir en manipulant pensivement les lettres entre mes doigts.
Je choisis le mot que je ne connais pas. Dans tous les cas, plus il y a de lettres, plus c'est payant.

— Cunnilingus, décidé-je. « Toucher » c'est trop croche.

— Ahlala. Tu as grandi, Miky Mouse, se marre ouvertement Axel.

En se retenant difficilement de rire, Liam me jette une oeillade en coin.

— « Cunnilingus »,  c'est moins pire que « toucher », selon toi ?

— Mais oui. Quoi, qu'est-ce qu'il y a avec
« cunnilingus » ? C'est... c'est quoi ? paniqué-je lorsqu'ils se mettent tous à rire en silence.

Fifty Shades of a Unicorn - T1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant