10.1. Jacobs number 13

2K 334 44
                                                  

JE VOUS PRÉVIENS TOUT DE SUITE ;

Que celles qui croyaient que Liam et William étaient la même personne, vous vous trompez, amigas XD

OUPSI #sadique

(bonne lecture tho *-*)

***

— C'est moi ou tu as rapetissé ?

Sa voix a changé.

— Eh !

Laurel lui frappe le bras, vexée. Il feint la douleur en tenant son biceps, un sourire en coin étirant ses lèvres charnues.

— Ça va mon papillon, j'te taquine.

Mon papillon.

Je déglutis.

Il avait l'habitude de surnommer les personnes auxquelles il tenait par des noms d'animaux ou d'insectes. Rien d'étonnant : sa mère et son beau-père possèdent  une animalerie à Eaton, la petite ville à proximité du canton de mes  parents. Lorsque j'avais huit ans et lui onze, j'étais son canari. Puis,  un an plus tard, son flamant rose. Trois ans après, sa mante  religieuse, juste parce que j'avais fait ma communion. Et je n'oublierai  jamais le jour où il m'a baptisée sa licorne avant de partir pour  l'université.

Plantée à quelques pas de la table, je les fixe d'un air absent.

Je  voudrais être heureuse de retrouver quelqu'un que je connais, mais  étrangement, ce n'est pas le cas. Il y a quelque chose dont je ne me  souviens pas et je ne sais pas ce que c'est. Comme si... le revoir n'était pas une si bonne idée. Et j'ai beau me creuser la tête, je n'ai aucune espèce d'idée de pourquoi une certaine animosité m'envahit lorsque je le regarde.

Licorne Gauche est aux commandes, je crois.

— Mika ! Approche.

Colin  me fait signe de m'avancer en passant son bras autour des épaules de  Liam qui me transperce du regard. Quatre ans que nous ne nous sommes  plus revus. Quarante-huit mois que je n'ai plus eu de nouvelles. 1460 jours que je me suis auto flagellée parce que j'étais conne d'attendre désespérément ces lettres qu'il m'avait promises.

Et, mesdames et messieurs, nous avons ici un motif pour le haïr.

Toutefois, je sais bien qu'au fond de moi, ce n'est pas seulement pour ça que je lui en veux. 

Il y a autre chose qui m'échappe. Autre chose de grave.

J'obtempère et avance de quelques pas en enfonçant mes mains dans les poches arrière de mon short.

— Ouais ?

— Bon ben, Mika, lui c'est Liam. Liam, elle c'est Mika, commence Thomas avec son cynisme habituel.

Lau et Colin se mettent à rire devant cette présentation plutôt plate.

— J'avais compris, répliqué-je en forçant un sourire.

— Il n'est pas sauveteur, mais il s'occupe du bar, poursuit Colin. Il était en tournoi de basket avec la NCAA (1), ce mec-là !

Il lui tapote l'épaule, un sourire fier sur la bouche. Ils doivent être assez proches, Colin et lui.

— On a perdu contre Michigan, grimace ce dernier en baissant son regard sur ses chaussures.

— C'est dommage, rétorqué-je, d'un ton anormalement froid.

Fifty Shades of a Unicorn - T1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant