19.2. Abichaispasquoi

1.9K 345 77
                                                  

Je serai occupée demain (heure québécoise), alors je publie la fin du chapitre 19 tout de suite *-*

Maintenant, attention. 

Le prochain chapitre.

Est le premier d'une série de chapitres d'expérimentations... scientifiques 👀😂

Bisous les kids 🖤

PS. Fun fact : on est presque rendus à 800 licornes abonnées 😩❤️

***

— T'es sûre de toi ?

— Absolument.

Je peux presque la voir plaquer sa main sur son front, découragée.

En réalité, je le suis tout autant.
Puis en même temps, ce n'est pas moi qui renoue avec mes ex alors ce n'est pas de ma faute.

— Qui a friendzoné qui ? Et ne me demande pas comment je connais ce terme, c'est un secret.

Je pince les lèvres.

— Un peu nous deux.

— Mon Dieu, c'est quoi cette génération de jeunes ?

— Je suis perdue maman, n'en rajoute pas.

Elle garde le silence quelques instants.

— Tu es jalouse ?

— Un... tout mini-peu.

Beaucoup.

— Alors pourquoi tu ne t'imposes pas ?

— Parce que... ça ne me regarde pas.

Ça me regarde beaucoup.

— C'est ta vie privée après... Mais prends les bonnes décisions quand même, hésite-t-elle.

— Je vais me débrouiller... j'imagine.

Elle souffle.

— D'accord. Mais ne fout pas tout en l'air sous prétexte que l'amitié c'est merveilleux.

— L'amitié c'est merveilleux, maman.

— Pourtant, avec certaines personnes, ça ne suffit pas.

Je manque à nouveau de mots.

— Je dois te laisser ma chérie. Appelle-moi tous les jours, d'accord ? Bisous.

Je n'ai même pas assez de souffle pour répliquer. Elle raccroche sans demander son reste. Laissant tomber mon téléphone sur le lit, je garde les yeux rivés au plafond.
Comme à chacune de mes conversations sérieuses avec maman, ma tête est toute retournée. Mon cerveau ne cesse d'imaginer des scénarios dans lesquels je débarque dans le salon, j'assassine Abigaïl et je me jette sur Liam.

Le genre de scénario qui n'arrivera jamais quoi.

J'attrape le second oreiller que je plaque sur mon visage en gémissant.
J'ai envie de pleurer.

Quelques coups sont alors frappés à la porte. Automatiquement, mon rythme cardiaque s'affole.

— Mika ?

Sa voix, légèrement floue à cause du battant de la porte, me semble hésitante.

— Est-ce que... tu veux parler ?

Fifty Shades of a Unicorn - T1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant