9.1. Gone wild

2K 317 23
                                                  

— Un enfoiré tu es, alors mort tu seras, clame Colin.

Il redresse fièrement le menton, raffermit sa prise sur le ballon et ferme le poing pour faire son service.

De l'autre côté du filet, les yeux plissés et les genoux fléchis, Thomas se frotte les mains.

— Pleurer tu vas quand t'enculer je vais.

Hilare, je prépare à grande peine mes mains en position de manchette, les poignets liées et les coudes tendus. Laurel, dans l'équipe de Colin, est carrément pliée en deux.

— Arrêtez votre battle de merde !

— Ouais sérieux, vous les cassez, renchérit Isabelle derrière moi, un grand sourire déridant tout de même son visage.

— Me défier oses-tu ? Privée d'orgasmes tu seras, Isabelle !

Sur ce, notre adversaire blond frappe le ballon avec force tandis qu'Isabelle râle :

— Mec, on ne couche même pas...

Elle s'interrompt pour intercepter le ballon qu'elle envoie en touche.

— ...ensemble !

— Remédier à cela je vais, affirme-t-il un énorme sourire sur la bouche.

Un majeur manucuré en rose lui répond.

Il l'aura mérité.

— Mais Isabelle, tu n'es pas lesbienne ? demandé-je en suivant la balle des yeux.

Me postant juste en dessous, je la frappe avec le haut de mes avant-bras. La bouche ouverte dans un cri de douleur silencieux, je trépigne.

ÇA. FAIT. MAL !

Ça aussi, ce n'est pas inclus dans mes capacités brachiales.

Elle rebondit tout de même dans les airs dans une trajectoire parfaite jusqu'à Laurel. Celle-ci, en crise de fou rire et absolument pas prête, hurle en voyant le ballon approcher et se pousse sur le côté.

Il atterrit dans un bruit mat dans le sable, faisant écho au râle de Colin.

— Merde Laurel, j'me fais enculer maintenant, t'es contente ?

— Tant pis ! réussit-elle à articuler entre ses gloussements. C'est toi qui m'as choisie !

Isabelle se passe nerveusement la main dans les cheveux pendant que Laurel hurle en tentant d'échapper à son coéquipier qui la pourchasse pour lui donner une leçon.

Du coin de l'œil, j'aperçois le regard redevenu à moitié sérieux de Thomas sur eux. Comme si ça le dérangeait.

Mais qu'est-ce qui se passe entre lui et Laurel, merde ?

— Baaah... je suis bisexuelle, se justifie Isabelle, me coupant dans mes pensées. Mais c'est long à-

— Comme ma bite, la coupe Thomas.

— La mienne aussi ! hurle le blond, interrompant sa course acharnée.

— Oh mon Dieu, mes pauvres oreilles, gémis-je, les yeux tournés vers le ciel.

— Mais vous n'allez pas vous en sortir comme ça ! On est en train de perdre, bande de tricheurs ! proteste Colin.

— Ouais ! l'appuie Laurel pour ne pas être en reste.

— Tu traites qui de tricheur là, hein ? enjoint Thomas, d'une voix dangereusement basse.

Il traverse la limite du filet pour se retrouver à la hauteur de son adversaire.

Fifty Shades of a Unicorn - T1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant