5.1. Petite gonzesse

2.2K 340 30
                                                  

Il fait la moue quelques secondes, puis croise ses doigts et les appuie sur le verre de la table.

— Bon, OK. Tu as raison. Mais tu peux défier l'autorité juste trois secondes pour me dire au moins si tu m'as bien dessiné ? Ma réputation est en jeu.

Un rire nerveux s'échappe de ma bouche. Je joue avec la reliure du carnet sans oser croiser son regard.

— Eh bien, non. Quand le dessin sera dans les journaux parce que tu n'arrêtes pas de me harceler, tu sauras s'il est joli ou non.

Il plisse les yeux dans ma direction.

— Tu joues avec le feu, petite.

— Et tu en fais de même, petit.

Je ne sais pas d'où je sors cette audace. Vraiment pas. Mais on dirait que les mots coulent de ma bouche sans que je puisse les rattraper. Je mettrais ça sur la faute de l'isolement.

Trop de conneries emprisonnées en moi pendant toutes ces années. Si j'étais présidente, je rendrais l'emprisonnement illégal. Votez Mikorne.

Puis, même mon frère n'a pas pu assouvir ce besoin. Dire de la sauce avec lui n'était visiblement pas suffisant.

Il ne sert à rien en fait.

Monsieur J'ai-Ma-Réputation-À-Tenir soupire et s'appuie contre le dossier de son siège en m'étudiant. J'en profite pour en faire tout autant. Innocemment, bien sûr. Sa chemise blanche est retroussée sur ses avant-bras sillonnés de veines un peu gonflées. Genre... ils rampent, comme ça, sur son bras. C'est... c'est... je ne trouve pas le mot adéquat pour les décrire. Je ne sais pas si ça m'impressionne ou si ça me dégoûte carrément. Je réfléchis sans me presser, cherchant l'adjectif qui qualifierait le mieux ses bras.

J'veux dire... c'est moche, mais pas trop.

C'est gonflé, mais pas tant que ça.

Ce n'est pas repoussant, mais ce n'est pas attirant non plus. Genre Paul Wesley dans The Vampire Diaries avait ça aussi, mais lui, disons que c'est un cas à part. C'était un vampire de toute manière et tous les vampires sont sexy.

Il est un vampire vous pensez ? Attiré par la fragrance unique de mon sang merveilleux ?

Il faut que j'arrête. Sérieux.

— Est-ce que tout va bien ?

— Hum.

Ma réponse le déconcerte.

— Mais-

— Ah, j'ai trouvé ! Perturbant est le mot.

Perturbant. Oh ouais.

Va falloir rajouter tout ça au dessin.

— Qu'est-ce qui est perturbant ?

Le stress revient à nouveau sous son regard inquisiteur. Et quand je stresse, c'est mal.

Très.

— Hum, bah, tes bras, tu vois, ils sont assez spéciaux. Mais pas spéciaux genre moches, juste spéciaux, genre spéciaux. Parce que les veines sur le dessus tu vois, elles sont bizarres parce que bah les veines ça ramène le sang au cœur, mais je ne pensais pas que les hommes avaient besoin de veines avec un aussi grand diamètre pour faire circuler le sang partout dans le corps. J'veux dire, des petites veines c'est correct aussi tu ne penses pas ? débité-je d'une traite.

Punaise, moi et ma grande gueule.

Surpris, son regard se perd dans le vide quelques instants.

Fifty Shades of a Unicorn - T1Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant