Tome 2 : Chapitre 15

3.8K 178 29
                                    

- 29 aout 2023, Sofia-

Des cris stridents se font entendre dehors et je maudis les personnes qui osent me tirer de mon sommeil. En soupirant, je me lève de mon lit, la tête dans le cul. J'ai très mal dormi. Je n'ai pas arrêté d'angoisser à l'idée que Henri puisse nous retrouver, Charles et moi. J'ai aussi eu de nombreuses nausées. Et Charles s'est évidemment éveillé pour me tenir compagnie. Pourtant, je lui ai dit de rester au lit. Mais Monsieur n'en a fait qu'à sa tête.

J'ouvre les volets de la chambre ainsi que la fenêtre afin d'aérer. Les cris stridents qui m'ont réveillé se font entendre et même si j'en veux à ces fans de m'avoir tirer de mon sommeil, je me mets à sourire en voyant certaines filles scander mon prénom. D'un geste de la main, je les salue.

« SOFIA JE T'AIME !! » Hurle une fille.

Je lui envoie un baiser alors que les cris se multiplient un peu plus. Charles ne m'avait pas menti quand il m'a affirmé que les fans à Monza étaient nombreux. Ils doivent être une centaine devant ma fenêtre. Heureusement que nous sommes au 4ème étage, car ils auraient été capables de grimper pour venir dans notre chambre. La vue donne sur la route, à l'arrière, alors je ne peux pas voir l'entrée de l'hôtel.

« Sofia tu peux descendre pour faire des photos s'il te plait ?! » Crie une fille en bas.

Je ne lui réponds pas et ferme la fenêtre. De toute façon Charles n'est pas là. J'enfile une robe rapidement, attache mes cheveux après les avoir brossé, puis sors de ma chambre. Les fans sont tellement gentils avec moi, que je me dois de les remercier.

« Euh attends, tu vas où là ?

- Dehors.

- Pardon ? Tu as vu le monde ?

- Joris, je n'ai pas 5 ans.

- Non, mais...

- Pas de mais. » Je dis séchement.

Joris hoche la tête et m'accompagne jusqu'à l'entrée de l'hôtel là où se trouve des milliers de fans de mon compagnon. Wow. Je souffle comme pour me donner du courage et franchit les portes pour affronter les hurlements de la foule. Un sourire s'élargit sur mon visage quand je vois Charles en train de signer des autographes.

« Sofia, Sofia !!! » Se manifestent les fans.

Le monégasque tourne sa tête et m'adresse un léger sourire en me voyant. Il ne voulait pas que je sorte. Et à mon avis, je vais me faire engueuler quand nous allons remonter dans notre chambre. Je m'approche des fans et aimable que je suis, je prends évidemment des photos avec eux. La plupart des fans font parties de la gente féminine.

« Sofia, tu peux signer mon tee-shirt s'il te plait !

- Sofia, une photo !!

- Sofia par ici s'il te plait ! »

Je ne sais plus où donner de la tête. Je signe quelques casquettes, des tee-shirts, des coques de téléphone, et j'essaie de donner mon maximum pour combler les fans.

« Moi aussi je veux une photo. » Intervient un homme.

Mon regard se pose dans le sien, et immédiatement, je sens mes jambes trembler. Je cherche Charles du regard, qui est en train de prendre des photos. Sa main agrippe mon poignet et il m'attire contre lui.

« Tu ne vas pas faire ta garce, si ? » Me murmure-t-il à l'oreille.

Des larmes menacent de couler sur mes joues, mais je les retiens. Je ne veux pas que les fans me voient dans cet état. Je retourne ma tête vers mon pilote, mais il ne me prête aucune attention, bien trop occupé à signer des autographes. Je t'en supplie Charles, regarde-moi.

Et si c'était écrit ? || Charles Leclerc Où les histoires vivent. Découvrez maintenant