Tome 2 : Chapitre 10

4.5K 184 51
                                    

- 21 aout 2023, Charles-

Je me frotte les yeux, émergeant du mieux que je peux. Je me redresse et soupire en entendant une musique provenant d'en bas. Et un soupir s'échappe à nouveau de ma bouche en remarquant qu'il n'est que 8h30. Putain, je ne peux même pas faire une grasse matinée, c'est trop demandé. Je me lève du lit, puisque je suis persuadé que je ne trouverais plus le sommeil, surtout à cette heure... J'enfile un short et sors de la chambre. Je tombe nez à nez sur Pierre qui semble aussi avoir la tête dans le cul.

« Qui ose mettre de la musique à l'heure-là ? » Me demande-t-il.

Je hausse les épaules, et baille, encore fatigué. Nous descendons les escaliers, puis nous dirigeons vers la pièce où semble s'émaner la musique « Born To Be Alive » de Patrick Hernandez. Pierre et moi, nous nous lançons un regard complice, et regardons nos copines respectives en train de faire un TikTok. Je ne peux même pas en vouloir à Sofia d'avoir mis de la musique, ni même à Kika d'ailleurs, car les deux semblent bien s'amuser puisque ma copine éclate de rire lorsque celle de Pierre se trompe dans les pas. Sofia est heureuse, apaisée, et honnêtement, je m'en moque de ne pas avoir eu ma grasse matinée car j'aurai loupé le plus beau son au monde : le rire de ma copine.

« Je t'ai déjà dit que j'étais amoureux de ma copine ? » Me chuchote Pierre.

Je souris et hoche la tête. Je crois qu'il me le répète 400 fois par jour. Si ce n'est pas plus. Ce n'est pas facile pour eux ces derniers temps. Hier, ils se sont engueulés devant nous, mais heureusement, ils se sont excusés tous les deux, sachant qu'ils étaient en tort, l'un comme l'autre. Ils s'aiment, et je sais très bien que ce n'est pas une dispute qui va tout gâcher. Ils ont toujours affronté les problèmes à deux, et j'espère vraiment que ça va continuer ainsi.

« Génial !! » S'exclame Sofia.

La brune frappe les mains de Kika puis les deux femmes se mettent à rire. Elles s'entendent à merveille, et ça me rassure de voir que Sofia peut compter sur certaines personnes.

« On ne pouvait pas rêver mieux comme réveil. » Je dis.

Sofia tourne sa tête vers moi, et me souris. Je m'avance vers elle, enroule sa taille de mon bras et la colle contre moi, avant d'embrasser le haut de son crâne.

« Tu vas mieux ce matin ?

- Oui, comme tu as pu le voir.

- Effectivement. » Je dis en riant.

Cette nuit, Sofia s'est levée plusieurs fois pour vomir. Je n'allais pas la laisser seule, alors je l'ai accompagné. Elle m'a crié dessus en disant que c'était immonde et que je n'avais pas à voir ça. Vous me connaissez, je suis têtu, et amoureux, surtout, donc ce n'est pas ça qui va me dégouter de la femme que j'aime, bien au contraire.

Pierre s'approche de sa copine et embrasse ses lèvres, puis ébouriffe les cheveux de ma copine par la même occasion. Entre les deux, les tensions se sont apaisées et ils n'arrêtent pas de se taquiner. Sofia est beaucoup plus apaisée qu'avant. Même si j'ai parfois l'impression qu'elle me cache chose. Enfin, je dois juste être parano.

« Bon, je prépare le petit-déjeuner ?

- Non ! » Disent Pierre, Kika et Sofia en même temps.

Je fronce les sourcils, ne comprenant pas leur soudaine réaction.

« Je te rappelle les pâtes au pesto d'hier midi ?

- Bah quoi ?

- J'ai failli me péter une dent, Charles.

- Je m'en suis pété une, perso. » Dit Pierre.

Il se peut que, hier midi, j'ai décidé de m'improviser cuisto. Résultat : c'était une catastrophe. Je n'avais pas mis les pâtes assez longtemps sur le feu. Donc... Elles étaient un peu croquantes. Beaucoup, même.

Et si c'était écrit ? || Charles Leclerc Où les histoires vivent. Découvrez maintenant