Tome 2 : Chapitre 5

4.5K 203 22
                                    

- 13 aout 2023, Sofia -

Je suis particulièrement stressé aujourd'hui. Nous avons quitté la corse il y a quelques heures et là, nous nous dirigeons vers la Sardaigne, en Italie, pour rejoindre ma famille et celle de Charles. J'ai prévu de présenter Henri lors de nos retrouvailles mais je suis tétanisée. Je vais devoir faire semblant devant ma famille... Et mon père sait quand je mens. Je suis sa petite fille. Il le verra directement si j'ose lui mentir droit dans les yeux.

Nous sortons de la voiture et une adorable petite tête se blottit immédiatement dans mes bras. Les bras de Julio enroulent mon cou et il plonge son visage dans celui-ci. Je le serre un peu plus contre moi et caresse ses cheveux.

« Tu m'as manqué tata ! » Me dit-il.

Il m'embrasse la joue puis descend de mes bras pour se diriger vers Henri. Mon copain se baisse et tend son poing qui entre en contact avec celui de mon neveu.

« Ravi de te rencontrer bonhomme. Je m'appelle Henri.

- Julio. »

Mon neveu ne prête presque aucune attention à Henri, et se précipite vers Charles, le sourire aux lèvres. Henri sort nos valises de la voiture et nous pénétrons dans la maison qu'a apparemment réservé la maman de Charles.

« Oh ma chérie !! » Dit ma mère.

Elle vient vers moi et me prend dans ses bras. La voir me fait tellement du bien. Si vous savez à quel point elle m'a manqué. Lorsque je me retire de ses bras réconfortants, elle plante directement son regard sur Henri. Pitié, j'espère que tout va bien se passer.

« Bonjour. Je suis Henri, enchanté.

- Christelle, enchantée également. »

Ma mère se contente de lui faire la bise, rien de plus. Aucune accolade. Son attitude est différente lorsque Charles entre dans la pièce, toujours son sourire communicatif aux lèvres. Elle le prend dans ses bras en lui affirmant qu'elle est heureuse de le revoir. Nous faisons le tour des accolades et évidemment je présente Henri à mon frère, à mon père, à ma sœur, mais aussi à Chloé et Camille. Ma famille n'était absolument pas enchantée de rencontrer Henri, et en même temps, je m'y attendais un peu.

« Henri, tu viens m'aider à faire le barbecue ?

- Je peux t'aider Phil, si tu veux. » Intervient Charles.

Mon père secoue la tête et emmène Henri dehors pour qu'ils s'occupent du barbecue. Je ne comprends pas la réaction de mon père et honnêtement, je ne vais pas chercher à la comprendre. Je m'apprête à monter les escaliers avec mes valises, quand Tommy, mon frère s'empare des deux pour m'aider.

« On est d'accord, la réaction de papa est chelou ?

- Ouais, c'est ce que je me disais.

- Oh, je pense qu'il veut juste faire connaissance avec ton nouveau mec, c'est tout. »

Le problème avec mon père, c'est qu'on ne peut rien lui cacher. Il descelle immédiatement si la personne est bonne ou mauvaise. Et comment vous dire que Henri a une aura très toxique... Cachée mais ça n'empêchera pas mon père de percer son secret.

« Merci pour les valises.

- Je t'en prie. Je sais que tu étais beaucoup plus proche de Jules que de moi mais... Si ça ne va pas, tu peux me parler.

- Tommy, ne dit pas ça...

- Désolé. Mais vraiment. J'ai l'impression que tu ne vas pas bien. »

Je souris tristement et me plonge dans les bras de mon grand-frère. Il resserre son étreinte et je ferme les yeux, profitant de ce moment de complicité. Tommy a raison. J'étais plus proche de Jules que de lui, mais je portais le même amour aux deux. Honnêtement, ça me fait du bien d'avoir un câlin de mon frère. J'en avais vraiment besoin.

Et si c'était écrit ? || Charles Leclerc Où les histoires vivent. Découvrez maintenant