Tome 2 : Chapitre 11

5.6K 212 31
                                    

- 24 aout 2023, Sofia-

Je pousse un cri violent, faisant probablement réveiller les morts, quand j'ouvre les yeux et tombe sur la silhouette de Joris, avachi sur un fauteuil de la chambre d'hôtel. D'ailleurs, il ne semble pas être apeuré de mon cri. Il est plutôt serein. Je me redresse et fronce les sourcils lorsqu'il me regarde.

« Je peux savoir ce que tu fais dans cette chambre ? »

Je regarde à mes côtés, et constate que Charles n'est pas présent.

« Il est où Charles ?

- Bonjour. Je vais bien. Merci de demander, c'est fort aimable de ta part ma chère Sofia. » Dit-il en souriant.

Je prends l'oreille qui se trouve être celui de Charles et le balance sur Joris, en riant à mon tour. Voyant que je suis détendue, Joris lève un sourcil en rigolant. S'il croit s'en tirer comme ça, il se fourre le doigt dans l'œil.

« Je suis sérieuse. Qu'est-ce que tu fiches ici ?

- Charles m'a dit te surveiller.

- Dans ma chambre ? J'aurai pu être nue !

- Certes, mais tu ne l'étais pas.

- Bon... Il est où Charles ?

- Au circuit. Pour la conférence de presse. »

Merde. Merde. Merde. Je déverrouille mon téléphone et lâche une injure en voyant qu'il est déjà 9h15 et que la conférence commence dans 45 minutes. Mon cœur s'accélère en voyant 7 appels manqués de Fred. Oh bordel.

« Pourquoi ce stupide Leclerc ne m'a pas réveillé ! »

Je grommelle, sous le rire de Joris. Je me lève du lit et claque l'arrière du crâne de mon ami. Je souris victorieusement lorsqu'il se plaint de douleur.

« Petite nature.

- Va te faire foutre. »

Je rigole à mon tour, puis vais dans la salle de bain, afin de prendre une douche. Je déteste être en retard. Comme je déteste commettre des erreurs. Petit un, j'aurai pu mettre un stupide réveil hier soir avant de m'endormir paisiblement dans les bras de Charles. Et petit deux, il aurait pu me réveiller cet imbécile ! Argh, il m'agace. J'allume l'eau chaude et je grimace lorsqu'elle se pose sur mes hématomes. J'ai arrêté de les cacher d'ailleurs. Mes bleus commencent à partir mais on les voit encore. D'ailleurs, sur le dernier TikTok que j'ai posté avec Kika, on les voit. Et les gens se sont posé une multitude de questions. Je n'ai pas vraiment la force d'y répondre, en réalité. C'est une partie de ma vie que j'aimerai oublier. Mais je ne peux pas... Je ne peux pas oublier ce que Henri m'a fait subir pendant des semaines.

Une fois savonnée et toute propre, je sors de la douche. Et comme une conne, je me rends compte que j'ai oublié de prendre mes affaires.

« Joris, tu peux me sortir mon polo Ferrari et mon jean dans l'armoire s'il te plait !

- Tu fais chier !

- Je sais. »

Pendant qu'il cherche mes affaires, j'en profite pour me brosser les dents. Il toque à la porte, alors brosse dans la bouche, j'entrouvre la porte, ma serviette autour de moi, et prends mes vêtements.

« Merchii ! »

Je termine de me brosser les dents puis enfile mes vêtements. Merde. Alors ça, ce n'était absolument pas prévu.

« Joris ?

- Quoi encore ?

- Tu peux me sortir un jogging de Charles ?

Et si c'était écrit ? || Charles Leclerc Où les histoires vivent. Découvrez maintenant