Chapitre 12

8.5K 256 96
                                    

- 19 avril 2023, Charles-

Je ferme les yeux, posant mes doigts sur les fines touches de mon piano. La mélodie parvient à mes oreilles, et je me mets à sourire, fier de ce que je suis en train de composer. Je repense au dernier Grand-Prix, à la frustration que j'ai eu lors du 4ème virage, à la manière dont j'ai été éjecté de la piste. Hors-circuit me disait Fred. Comme si je ne le savais pas. La musique s'adoucit lorsque je pense à Sofia. Pourquoi arrive-t-elle à me calmer ? Je l'ai regardé dormir une partie de la nuit. Je n'arrivais pas à trouver le sommeil hier soir. Je suis rentré discrètement dans ma chambre, et je l'ai contemplé. Une fille aussi belle ne devrait pas exister. Elle est la perfection incarnée.

Des doigts se joignent aux miens, et je frissonne lorsqu'une main frôle la mienne. J'ouvre les yeux et tombe sur deux yeux noisette qui font battre mon cœur. Je ne voulais pas la réveiller. Apparemment, ma musique l'a fait sortir de son sommeil puisqu'elle est là, à mes côtés, sa main sur la mienne.

« Je ne voulais pas te réveiller. » Je dis doucement.

Elle me sourit et hausse les épaules. Même au réveil, elle reste magnifique. Je pourrais me perdre dans ses yeux. La manière dont elle me regarde, je ne m'en lasserai jamais. Cette fille hante mon esprit...

« Tu veux un truc à boire ?

- De l'aspirine. J'en ai bien besoin... » Dit-elle en se massant le front.

Je souris, puis nous nous levons du tabouret pour aller dans la cuisine. Je lui serre un verre d'eau et fais fondre un cachet d'aspirine.

« Merci. » Elle dit lorsque je lui donne le verre.

Elle le boit d'une traite et pose celui-ci sur l'un des nombreux plans de travail. Malgré ses cernes et son teint pâle, elle reste magnifique. Dans n'importe quelles circonstances, elle est splendide. Surtout qu'actuellement, elle porte un de mes tee-shirts. Cette nuit, je lui en ai posé un, afin qu'elle ne se retrouve pas avec sa robe dès le matin.

« Je peux te demander un truc ?

- Oui, vas-y.

- Hier... J'ai fait des conneries ? Je ne me souviens plus de rien...

- De rien ? »

Elle secoue négativement la tête en se grattant la nuque. J'ai envie de la faire marcher, de la taquiner un peu, alors ça m'arrange bien qu'elle ne se souvienne de rien.

« Bah... Tu as fait pipi dans les verres de certains clients...

- Non ??

- Si... » Je dis en grimaçant.

Elle lâche un « putain » et se tapant le front avec sa main. Je serre les poings et contracte la mâchoire pour paraitre énervé.

« Ensuite, tu t'es tapé Lando dans les toilettes. Et tu n'as d'ailleurs pas manqué de me le dire. »

Sofia me regarde en écarquillant les yeux et en plaquant sa main sur sa bouche. Évidemment, tout ça est faux. Mais avec l'insolence qu'elle a eu envers moi hier soir, je me dis qu'elle mérite d'avoir une petite correction.

« Charles, je te jure que...

- C'est bon. Après tu t'es déhanchée sur le bar, et tu as failli te casser la gueule. Mais heureusement que je t'ai rattrapé. Je t'ai amené à ma voiture, et c'est là que tu m'as dit que tu avais couché avec Lando. Et ensuite, tu t'es excusée auprès de moi. En me suçant... »

Je me pince les lèvres pour ne pas éclater de rire en voyant sa tête décomposée. Elle reste bouche-bée, et je la vois rougir de honte. Sofia met son visage dans ses mains et se maudissant intérieurement.

Et si c'était écrit ? || Charles Leclerc Où les histoires vivent. Découvrez maintenant