Chapitre 33 : Rencontre avec la Chance

27 3 2

Ce chapitre est dédié à Sam Sundayland et Zouzou qui passent leur brevet aujourd'hui et dont on sait tous, après coup, que ce n'est pas grand-chose ! En espérant que ce chapitre vous détendra après les épreuves et pour votre premier jour de vacances :)


- Qu'est-ce que... Qu'est-ce que vous faites ici ? ... souffla Åna, abasourdie.

Rencontrer sa mère était bien la dernière chose à laquelle elle s'attendait... Après plus d'un an de galère, elle s'était mis en tête qu'elle devait se débrouiller seule -

Et voilà que Fortuna se pointait tout à coup, comme une fleur.

- Fortuna... insista Åna.

- Tsss, fit la déesse en levant un doigt correcteur. Moi, c'est Tyché.

- Mais vous venez de dire que...

Avant qu'Åna aie le temps de finir sa phrase, la déesse s'avança dans le rond de lumière. Ses cheveux noirs et bouclés, qui tombaient sur ses épaules un instant plus tôt, se dressèrent dans un volumineux chignon sixties. Sa tunique blanche et plissée se changea en une robe bouffante, rouge et noire, constituée d'un enchevêtrement hétéroclite d'objets ridicules - les symboles des cartes à jouer, des trèfles à quatre feuilles et des fers à cheval. Lorsqu'elle écarta les bras, le cercle de lumière s'agrandit et leur sombre refuge devint une petite clairière idyllique. Les troncs d'arbres étaient recouverts d'une mousse vert étincelant, dans laquelle pointaient de petites fleurs multicolores. Quelques papillons virevoltaient silencieusement.

Ce coin étrange persuada une fois de plus Åna de l'absence de logique de cette forêt.

De son côté, la déesse s'était absorbée dans un jeu de cartes.


- Superbe ! Full aux as par les rois ! s'exclama-t-elle en brandissant cinq cartes qu'elle avait saisies au hasard dans son paquet.

Très bien, donc la mère d' Åna était passée en un instant de sa face romaine à sa face grecque. Comment allait-elle gérer ça ?

- Hum, Tyché... ? tenta Åna.

- Oui ? fit la déesse sans lever les yeux de son jeu de cartes.

- Dites... qu'est-ce que vous faites ici ?

La déesse parcourut rapidement des yeux la clairière.

- Je ne sais pas trop, dit-elle. Toi, tu le sais... ?

Åna commença à paniquer. Déjà qu'elle n'avait pas vu sa mère depuis des années, elle n'avait pas besoin de la voir délirer.

Tyché pencha la tête en arrière et émit un rire clair, un rire d'enfant.

- De toute manière, le hasard m'amène toujours au bon endroit, dit-elle. Alors, ma petite, de quoi donc as-tu besoin... ?

Åna hésita.

- Vous ne savez pas qui je suis... ?

- Hum... non. (La déesse plissa les yeux en la regardant, comme si elle se concentrait fort pour se rappeler d'elle). Quoique, ton visage me dit quelque chose... On se connaît ?

- Non... pas vraiment, dit Åna.

- Ah ! Mais je sais qui tu es ! (Tyché frappa son poing dans sa main.) Tu es... Tu es... Åna, c'est ça ?

- Oui, fit Åna.

- Åna ! s'exclama la déesse. Åna Stayne, n'est-ce pas ?

- Oui.

- Aaah, mais voilà ! Tu es la petite de Fortuna ! Je sais ce que je fais ici, maintenant ! Cette imbécile de Fortuna ne pouvait pas passer seule la barrière de Némésis. Tout le monde sait que les formes grecques sont plus puissantes que les formes romaines, enfin ! Elle a eu besoin de moi pour passer, finalement.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !