Chapitre 21 : La carte

46 5 1


- Tu penses qu'il est où ?

- De quoi ?

- Le médaillon.

Fiona soupira. Elle était assise auprès d'Ilåna, elle-même allongée dans un lit de l'infirmerie. Aussitôt qu'Ilåna était arrivée, traînée de force par son amie, Mme Pomfresh avait nettoyé sa blessure avec de l'essence de Dictame. La plaie sanglante s'était vite réduite à trois estafilades blanches de la forme des griffes du sphinx. Après quoi, Madame Pomfresh lui avait ordonné de rester à l'infirmerie jusqu'à la fin de la journée.

- Tiens-toi tranquille, surtout, avait-elle dit. Se battre avec un sphinx, si jeune ! Non mais on n'a pas idée !...

Elle s'était éloignée en marmonnant, et avait laissé Ilåna avec une question. Qu'est-ce que le sphinx faisait dans la Salle des Trophées ? Il n'était sûrement pas là tous les jours à surveiller les intrus, sinon des élèves seraient morts depuis bien longtemps.

Ilåna n'avait plus mal au bras, mais elle commençait à ressentir des fourmis dans les jambes à être restée allongée toute la journée. Elle remua pour se dégager des couvertures.

- Tout doux, dit Fiona. Tu dois rester allonger.

- Je n'ai plus mal, répliqua Ilåna. Je n'ai pas envie de rester ici toute la journée. Encore un jour de vacances gâché...

- Comme si ça t'importait, les vacances, dit Fiona en haussant les sourcils.

C'était vrai. Depuis le début des vacances de noël, Ilåna n'avait fait que penser au médaillon, à sa mission, à sa sœur. Comment aurait-elle fait autrement, de toute manière ?

Elle se redressa dans son lit.

- Il y a trois endroits où il pourrait être, dit-elle.

Fiona souffla.

- Oublie ce médaillon 5 minutes, ok ? On a failli mourir pour cette fichue babiole. Maintenant, j'aimerais bien reprendre une vie normale, si ce n'est pas trop demandé.
- Et si la femme – la déesse – revenait prendre possession de ton corps ? s'énerva Ilåna. Qu'est-ce que tu dirais ? Moi aussi, j'aimerais bien une vie normale ! J'aimerais bien que ma sœur ne soit pas en danger de mort, que ma mère ne soit pas portée disparue, et que ma meilleure amie ne risque pas d'être carbonisée à tout bout de champ ! Merci.

Fiona avait les yeux écarquillés par ce discours, et elle ne répondit rien. Ilåna se calma.

- Il faut retrouver le médaillon et l'envoyer à la déesse avant qu'il ne soit trop tard, reprit-elle.

- Même après ce que Dumbledore t'a dit ? Tu ne penses pas que c'est un piège ?

- Peut-être bien, dit Ilåna. Peut-être qu'elle m'en veut, va savoir pourquoi. C'est sûrement elle qui a fait infiltrer le manticore, d'ailleurs, peut-être même le sphinx.

- Ça, c'est incohérent, releva Fiona. Pourquoi aurait-elle envoyé un sphinx pour t'empêcher de trouver le médaillon ?

- Je ne sais pas, pour me tester, peut-être. Voir si je tiendrais le coup.

- C'est louche, dit Fiona, qui avait l'air sérieusement inquiète.

- Je sais. Mais tu vois une autre solution ?

Fiona ne répondit pas.

- Soit Dumbledore l'a remis dans la salle des Trophées, soit il l'a gardé dans son bureau, soit c'est Mac Gonnagall qui l'a.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !