[PARTIE 2 : Prophétie(s)] Chapitre 16 : La mission

64 8 2

- Qu'est-ce que vous me voulez ? demanda Ilåna.

Elle était face à Fiona – ou à l'esprit qui contrôlait Fina, baguette brandie, au milieu d'un couloir. La tension était palpable.

- Cesse de me menacer, dit la femme, je ne te ferai pas de mal. Mes pouvoirs sont limités dans cette école.

Ilåna hésita. Elle n'avait aucune confiance en cette femme ; mais elle lui ouvrait une porte vers sa sœur. Une telle occasion ne se reproduirait peut-être jamais.

Lentement, elle baissa sa baguette et la rangea dans sa poche. De toute manière, avec le peu de sorts qu'elle connaissait, elle voyait mal comment elle aurait pu s'en servir contre cette femme.

- C'est mieux, fit la femme, et un rictus se forma sur les lèvres de Fiona.

- Alors ? répéta Ilåna. Que dois-je faire pour récupérer Åna ?

- Eh bien, il faut que tu quittes Poudlard...

- Quoi ?! s'exclama Ilåna. Mais et les cours ? Et mes amis ?

C'est là qu'est ma place, aurait-elle voulu ajouter.

- Calme-toi, fit la femme en riant ; ce n'est pas pour tout de suite. Avant ça, il faut que tu me trouves trois objets.

- Comment ça ?

La cloche sonna, et les élèves commencèrent à affluer dans le couloir. Ni la femme, ni Ilåna ne bougèrent.

- Ces objets sont à moi, expliqua la femme. Poudlard les garde lâchement depuis des années, mais ils font l'objet d'un odieux vol. Il faut rétablir la justice.

- Et quels sont ces objets ?

- Tsss, tss, fit la femme. Je ne peux pas parler ici, mais je te donnerais mes indications par courrier.

- Et pourquoi voulez-vous ces objets ?

- Je te l'ai dit, ils sont à moi. Si tu me les apportes, je te guide vers ta sœur. Tu es avec moi ?

Ilåna hésita. C'était peut-être un piège. Peut-être qu'elle mentait.

- Je suis avec vous, dit Ilåna d'un ton solennel en serrant la main de la femme.

Et Fiona tomba dans les pommes.

Elle était livide. Ilåna appela un élève de Poufsouffle pour qu'il l'aide à la porter à l'infirmerie.

- Que s'est-il passé ? demanda Mme Pomfresh.

- Elle s'est évanouie, expliqua Ilåna.

- Je n'étais pas là, précisa le Poufsouffle. J'ai juste aidé à la porter.

Pomfresh hocha la tête.

- Très bien, Noragar. Vous pouvez regagner votre classe.

Le Poufsouffle s'en alla, et Pomfresh se tourna vers Ilåna.

- Elle s'est évanouie, vous dites ? Elle a mangé ce matin ?

- Oui, dit Ilåna. Tout à l'heure, elle est devenue étrange et...

Ilåna réfléchit. Que pouvait-elle raconter ?

- Elle est tombée dans les vapes dans le couloir, dit-elle, décue de ne pas avoir trouvé mieux.

- Mmh, fit Pomfresh qui fouillait déjà dans son armoire à pharmacie. C'est peut-être le stress ou une chute de tension. Elle ira mieux dans quelques heures. Vous pouvez y aller.

Ilåna courut chercher ses affaires de cours, qu'elle avait laissées dans le couloir. Elle prit aussi le sac de Fiona et se rendit en cours d'histoire de la magie.

- Vous êtes en retard, dit le Pr Binns qui ne semblait même pas contrarié.

- Fiona est tombée dans les pommes, expliqua Ilåna. Je l'ai amenée à l'infirmerie.

- D'accord. Asseyez-vous.

Mylon lui avait gardé une place. Ilåna profita du cours le moins écouté de son emploi du temps pour lui raconter toute l'histoire à voix basse. Ils décidèrent de rendre visite à Fiona à la fin de la journée.

Après leur dernier cours, Mylon et Ilåna passèrent dans la Salle Commune déposer leurs sacs, puis ils descendirent à l'infirmerie.

Fiona était assise dans son lit, contre le mur, et buvait une potion orange qui ressemblait à du jus de citrouille.

- Salut, les mecs, fit-elle en les voyant.

- Salut, dit Ilåna. Tu vas mieux, on dirait.

Fiona but une gorgée de sa potion et grimaça.

- Oui, ça va, dit-elle. Même si je ne me souviens plus de ce qui s'est passé.

- Tu ne te souviens pas ?

Fiona secoua la tête.

- Tout ce dont je me souviens, c'est de t'avoir vue, toi (elle fit un mouvement de tête vers Ilåna), en train de flirter avec Simon Grant. On allait en métamorphoses... Après ça, je crois que je me suis évanouie.

- C'est plus compliqué, en fait, dit Mylon.

Ilåna acquiesça.

- Je t'expliquerais plus tard, dit-elle. Tu sors quand ?

- Oh, mais elle peut sortir maintenant, si elle le veut, dit Pomfresh en surgissant de nulle part. Elle va mieux.

Fiona sourit. Elle but rapidement la fin de sa potion, Mylon et Ilåna l'aidèrent à se relever, et elle les accompagna à la Salle Commune de Gryffondor.

Ils s'assirent dans un coin près du feu, un peu à l'écart des autres Gryffondor, et Ilåna expliqua toute l'histoire à Fiona.

- Åna ? releva Fiona. C'est qui ?

Ilåna réalisa qu'elle ne leur avait jamais parlé de sa sœur.

- C'est ma sœur, expliqua-t-elle. Elle a disparu avant ma naissance, et mes parents étaient tellement abattus qu'ils m'ont appelée presque comme elle, mais avec une variante : Ilåna, ça veut dire « qui ne sera jamais Åna ».

- Ah. Je vois, dit Fiona.

- Et cette femme dit qu'elle la connaît, résuma Mylon. Elle ne devrait pas être morte, depuis tout ce temps ? Je veux dire, quel enfant de 3 ans survit seul pendant des années, sans jamais retrouver ses parents ?

Cette affirmation fit à Ilåna l'effet d'un coup de poing.

- Si, avoua-t-elle, elle devrait être morte. C'est ce que mon père m'a fait croire pendant des années, et je crois qu'il y croyait, lui aussi. Mais depuis cet été...

Ilåna ne voulait pas leur parler des rêves, ils ne la croiraient pas.

- J'ai un pressentiment, dit-elle. Je... Je la sens, et ce depuis que j'ai reçu ma lettre de Poudlard. J'ai l'impression qu'elle est en danger et qu'elle m'attend. Et puis, il y a eu le manticore, et ce que Dumbledore m'a dit...

- Ça fait beaucoup de choses étranges, admit Mylon ; mais que ta sœur t'appelle à l'aide ? Tu ne la connais pas et elle encore moins.

- C'est un 6e sens, dit Fiona. Je comprends ça. Quand ma sœur allait mal et qu'on était à des kilomètres, je le savais. Ça doit être pareil pour toi.

- Pas pour moi, en tout cas, fit Mylon en grimaçant. Ana, tu es peut-être en train de t'engouffrer dans un piège, tu ne crois pas ?

- Peut-être, répliqua Ilåna. Mais je suis prête à prendre le risque.

- C'est super, dit Fiona. Alors c'est parti. Aidons Ana à retrouver sa sœur Åna. Sauf si tu veux que sa super-amie Fiona finisse carbonisée par une mystérieuse sorcière maléfique, ajouta-t-elle à l'intention de Mylon.

- Bien sûr que non, fit celui-ci. Je suis avec vous.

Et sur ce, comme il était tard et qu'il n'y avait plus rien à dire, ils montèrent chacun se coucher dans leur dortoir.


Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !