Chapitre 37 : La Colonie des Sang-Mêlé

22 2 11

En fin d'après-midi, Lois et Ilåna parvinrent en haut d'une colline dominée par un pin. La carte qu'ils avaient suivie jusqu'ici avait cessé de se modifier, semblant déclarer « Vous êtes arrivés à destination ! ».

Ilåna inspira. Un parfum de fraises et de lointains embruns lui montèrent aux narines. Aucun doute, c'était le paysage qu'elle avait vu en rêve, déjà plusieurs mois auparavant.

Alors qu'ils s'avançaient, quelque chose s'agita dans l'arbre. Une créature dorée en surgit.

C'était un dragon.

Ilåna l'observa. Il était de petite taille – enfin, si on le comparait à ceux dont on lui parlait à Poudlard. Elle n'avait jamais vu de dragon de ses propres yeux, bien sûr, mais on lui avait dit qu'ils mesuraient tous une dizaine de mètres de haut, sur sept mètres de long, au minimum. Celui-ci devait faire trois mètres de long ; ses écailles rouges brillaient d'un éclat doré dans la lumière du soir. Il avait deux grands yeux jaunes qui les inspectaient, suspicieux.

Ce dragon pouvait les mettre en pièces en quelques secondes. Ilåna observa ses griffes, ses crocs, ses naseaux fumants. Mais, étrangement, elle ne se sentait pas menacée.

Elle fit un pas. Le dragon planta ses griffes dans le sol et grogna.

- Tout doux..., fit alors une voix. Tout doux...

Un garçon se pointa de derrière l'arbre. Il tenait plusieurs animaux morts – des furets, ou des fouines, peut-être. Il s'avança prudemment vers le dragon, presque à reculons.

- Ils sont avec nous, poursuivit-il... N'est-ce pas ?

- Heu... fit Ilåna.

- Oui, oui, dit Lois.

- Tu vois... ? fit le garçon. Tu ne vas pas te mettre à attaquer des personnes qui sont avec nous, hein ?

Il garçon lança ses pièces de viande au dragon, qui les attrapa de bon cœur et les avala d'un coup. Le garçon se détendit.

- T'es un bon gars, toi, dit-il.

Il contourna le dragon et s'avança vers eux.

- Bon, à vous, les nouveaux ! s'exclama-t-il en leur adressant un sourire.

Il était plutôt grand, Ilåna lui donnait seize ou dix-sept ans. Il avait un visage carré, la peau claire, et des cheveux blonds qui lui tombaient sur les épaules. Mais le plus étonnant était peut-être le plastron d'armure tout cabossé qu'il postait sur le torse. Sous le bras, il avait un casque grec typique à houppette rouge.

- Mhm, vous êtes tous seuls ? demanda-t-il. Où est passé votre satyre ?

- Notre... fit Ilåna.

- Il, hum... Il n'est plus là, dit Lois.

Le garçon haussa les sourcils.

- On a été attaqués, poursuivit-il. Et il... Enfin, il ne s'en est pas sorti.

- C'est vrai ? Par les dieux, c'est la première fois que ça arrive... ! Enfin, vous vous en êtes sortis, c'est le principal.

Ilåna avait du mal à cerner l'attitude de ce garçon. On vient de lui annoncer la mort d'un satyre, et c'est comme ça qu'il réagit... ? Aussi, alors qu'il avait eu l'air complètement apeuré face au dragon, il affichait maintenant un air sûr de lui, en bon aîné qui sait y faire.

- Bien ! dit-il, reprenant son sourire. Comment vous vous appelez, les nouveaux ?

- Lois.

- Irina, dit Ilåna.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !