Chapitre 27 : Demi-déesse

48 5 10

- Fiona ! s'écria Ilåna en se réveillant. Je sais qui est ma...

Elle s'interrompit. Les grognements qu'elle reçut en réponse lui rappelèrent qu'il faisait encore nuit, et que Fiona dormait toujours.

Les images de son rêve étaient encore vives dans son esprit. Rome, cette femme aux longs cheveux noirs qui lui disait qu'elle était une déesse... et sa mère. Elle avait la tête qui tournait. Tout cela lui avait sembé si réel... ce n'était pas un simple rêve, c'était sa mère qui lui envoyait un message.

Allongée dans son lit, Ilåna contempla le plafond beige, neutre, du dortoire. Est-ce que tout cela était bien vrai ? Est-ce que c'était seulement possible ?

Est-ce qu'elle venait d'avoir la réponse à cette question qui la taraudait pendant des années ?

Est-ce que sa mère était une déesse ?

Sa tête bouillonait de rage, de frustration, de peur. Il fallait qu'elle parle à quelqu'un.

Elle se leva d'un coup et secoua son amie.

- Fiona ! Réveille-toi !

- Mhmmm ?

Fiona se redressa, ouvrant de petits yeux.

- Quesquya ?

- Je sais qui est ma mère, dit Ilåna.

Fiona écarquilla les yeux.

- Ah bon ? Comment ça ? Et... C'est qui ?

- Viens, dit Ilåna. On va autre part.

Elles descendirent dans la Salle Commune et Ilåna résuma son rêve.

- Tu es sûre que ce n'était pas juste un rêve bizarre, comme font les gens normaux ?

- Oui. Enfin, si, c'était un rêve, mais ma mère en a profité pour me parler. C'est comme les visions avec ma sœur. On m'envoie des signes.

Fiona fronça les sourcils.

- Et donc... Ta mère est une déesse ?

- Fortuna. La déesse de la chance, oui.

- Rien que ça.

- Ouais.

En même temps qu'elle le disait, Ilåna tentait de s'en convaincre. Finis les mystères, elle savait qui était sa mère – et sa mère était une déesse. Ça lui paraissait tellement dingue qu'elle ne voulait pas y croire. Mais, depuis quelques mois, sa vie entière était devenue dingue. Fortuna était sa mère, elle pouvait l'accepter.

Vraiment ?

- Et il y en a beaucoup, comme ça ? fit Fiona.

- De quoi ?

- Des enfants de dieux.

- J'en sais rien... Pour l'instant, il y a ma sœur et moi, c'est déjà pas mal.

- Pas faux.

Un silence passa. Fiona ne regardait pas Ilåna dans les yeux, comme si elles étaient séparées par une vitre. Pourquoi réagirait-elle autrement ?

Ilåna se sentait mal, comme si on lui avait retiré quelque chose. Comme si on lui avait donné un coup de poing, en fait, en plein ventre, et que le monde s'était mis à tourner autour d'elle, brumeux, en noir et blanc.

Maman, pria-t-elle. Tu es encore là. Aide-moi.

Tu me l'as promis.

- Il faut en parler à Dumbledore, dit soudain Fiona. Tout de suite.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !