Chapitre 10 : Possession

112 10 18

Mc Gonnagall raccompagna Ilåna à l'infirmerie. C'était un endroit chaleureux, une pièce rectangulaire remplie de lits aux draps blancs.

Quand Mme Pomfresh, l'infirmière, vit le bras sanglant d'Ilåna, elle poussa un petit cri.

- Installez-vous là, dit-elle, lui désignant un des lits.

Elle courut à l'autre bout de la pièce et revint presque immédiatement, une bouteille à la main.

- Buvez ça, ordonna-t-elle à Ilåna.

Ilåna but la potion. Aussitôt, la douleur dans son bras diminua et sa tête cessa de tourner.

- Que s'est-il passé ? demanda Mme Pomfresh en appliquant quelque chose sur les plaies d'Ilåna.
-Thorn, répondit Mc Gonnagall, l'air grave. C'était un manticore.

Mme Pomfresh écarquilla les yeux, l'air terrifiée.

- Un manticore à Poudlard ?

Mc Gonnagall hocha la tête.

- C'est étrange, ajouta-t-elle. D'habitude, les manticores ne s'attaquent pas aux sorciers. (Elle plissa les yeux en regardant Ilåna.) Je me demande ce que Mlle Stayne a de si particulier... Quand sera-t-elle remise ? demanda-t-elle à Mme Pomfresh.

- Dans deux heures, elle ne sentira plus rien.

- Très bien. Il faudrait qu'elle ait un entretien avec Dumbledore dès qu'elle ira mieux.

En fait, Ilåna se sentait déjà très bien, mais elle ne dit rien, profitant de cette occasion pour rater deux heures de cours de potions.

Mc Gonnagall revint la chercher deux heures plus tard. Elles marchèrent pendant quelques minutes à travers les couloirs du château avant d'arriver devant une immense gargouille qui représentait un aigle ouvrant les ailes.

- Nids de cafards ! s'exclama Mc Gonnagall sans raison apparente.

C'était un mot de passe. La gargouille pivota : derrière elle se trouvait un escalier en colimaçon qui tournait lentement sur lui-même. Ilåna et Mc Gonnagall montèrent sur la première marche, et l'escalier les fit monter lentement jusqu'à un palier où se trouvait une grande porte sculptée d'un motif de griffon.

Mc Gonnagall frappa trois coups à la porte, qui s'ouvrit automatiquement.

Ilåna avait entendu dire par les autres élèves qu'être convoqué au bureau de Dumbledore était une chose très rare, qui se produisait seulement lorsqu'on avait commis une faute très grave ou, au contraire, lorsqu'on recevait une récompense pour service rendu à l'école. Elle se demanda si elle devait se sentir flattée ou anxieuse.

- Professeur, dit Mc Gonnagall, c'est Mlle Stayne.

Le Directeur, qui était assis dans un fauteuil majestueux, hocha la tête.

- Très bien, dit-il. Minerva, vous pouvez disposer.

Mc Gonnagall hocha la tête d'un air solennel avant de s'en aller.

- Ilåna, poursuivit Dumbledore, assieds-toi.

Ilåna s'assit sur le siège en face de Dumbledore, mal à l'aise. Elle regarda autour d'elle : des instruments bizarres étaient disposés un peu partout ; ils émettaient des petits clics et des sifflements étranges. Des portraits d'anciens directeurs étaient accrochés derrière le fauteuil de Dumbledore. Si deux d'entre eux avaient levé la tête, l'air intrigués, les autres somnolaient tranquillement.

Le Choixpeau magique était posé sur une étagère. Il sursauta légèrement à la vue d'Ilåna, mais ne dit rien.

Ilåna voulut demander à Dumbledore pourquoi le Choixpeau avait réagi ainsi lors de la Répartition, comme s'il la connaissait et que quelque chose le dérangeait chez elle. Mais à vrai dire, le directeur l'impressionnait trop pour qu'elle ose le moindre mot.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !