Chapitre 14 : Le dragon de bronze

71 9 0

L' hiver arrivait et, avec lui, les nuits se faisaient plus glaciales et insupportables. Il fallait boucher les trous des murs de la cabane, et faire des provisions de viande avant qu'elle ne disparaisse des sous-bois.

Åna saisit son arc, son carquois, un couteau tiré de son butin, ainsi qu'une corde qu'elle noua autour de sa taille. Elle ramassa également un bâton assez grand et à peu près sec, non loin de sa cabane. Avec la ficelle, elle pourrait accrocher les proies à son bâton pour les porter plus facilement.

Elle s'enfonça dans les sous-bois. Il faisait froid et peu d'animaux étaient visibles. Elle se guida à son ouïe, tout en prenant soin de regarder où elle mettait les pieds, histoire de ne pas réveiller une bête féroce. Elle repéra un ara dans un bananier juste au-dessus d'elle, lança une flèche, mais l'oiseau s'envola et elle se planta dans l'arbre sur lequel il se tenait quelques instants plus tôt.

Peu importe. Elle avança encore, dans une partie plus sombre de la forêt où elle avait déjà croisé des monstres, mais il faillait prendre le risque. Si ses souvenirs étaient bons, il y avait un nid de singes hurleurs par là et c'était peut-être sa seule chance de se nourrir cet hiver.

Elle entendit leurs cris caractéristiques, mêlés aux chants d'oiseaux dont elle ne connaissait pas le nom ; et trouva le nid quelques instants plus tard. Elle parvint à tuer deux singes hurleurs, qu'elle ficela à sa branche pour les porter en baluchon. Le tout était plutôt lourd, mais elle avait la force nécessaire.

Elle s'avança encore. La végétation était très dense en cette partie de la forêt, ce qui réduisait sa visibilité ; mais elle aperçut un toucan entre les feuillages. Elle banda son arc, visa... Mais un bruit fit sursauter le toucan, qui s'envola aussitôt.

Åna tourna la tête. Elle aussi avait entendu le bruit, un bruit de ferraille qui n'avait pas sa place ici. Lointain, mais qui se rapprochait. Åna comprit tout de suite qu'il s'agissait d'un monstre, qui avait flairé son odeur et l'avait prise en chasse.

Elle réfléchit à toute allure. Pouvait-elle fuir ? Non, ça semblait impossible, même si elle laissait ses proies. Dans une partie si dense de la forêt, elle risquait de se perdre. Dans ce cas, il fallait se battre.

Elle brandit son arc et fit face au monstre, qui surgit des broussailles à une dizaine de mètres.

C'était un dragon de bronze, ailé, qui devait faire dans les 2 mètres de haut, sur cinq ou six mètres de long de la tête à la queue. Il la scrutait de ses grands yeux rouges, et de la fumée s'échappait de ses naseaux. Åna n'avait aucun mal à croire qu'il pouvait la réduire en cendres.

Elle intima à son arc de lui donner une flèche enflammée, qui se planta sur la poitrine du dragon. Il prit feu, mais cela ne sembla pas l'affecter. Il s'avança vers Åna et projeta un jet de flammes.

Elle esquiva les flammes. Les broussailles à sa droite prirent feu. Elle lança une seconde flèche, puis une troisième ; mais la troisième manqua sa cible et se figea dans un arbre.

Åna comprit trop tard ce qu'elle avait provoqué. Le feu fusa à sa gauche et elle dut s'avancer pour ne pas être prise dans les flammes. L'air sentait le brûlé et une épaisse fumée noire montait entre les arbres. 

Elle demanda des flèches normales à son carquois et mitrailla le dragon. Il ne marchait plus droit, mais ça ne l'empêchait pas de cracher des flammes.

Åna comprit qu'il y avait un mécanisme qui réglait cette machine. C'était à ça qu'elle devait s'attaquer.

Elle son couteau et rangea son arc. C'était un simple couteau de chasse, mais c'était déjà ça.

Nemesis Hogwarts Project [HP-PJ]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !