*Psst* Notice anything different? 👀 Find out more about Wattpad's new look!

Learn More

Je n'ai pas de père...

109 21 42

Note : Je republie mon texte vu qu'hier personne était capable de laisser des commentaires! :)

J'ai pas de père et ce depuis que je suis née. Mon géniteur est mort il y a deux ans, mais je ne l'ai jamais connu. Il n'a jamais rien voulu savoir de moi. Monsieur préférait peupler la planète et puis, foutre le camp sans prendre ses responsabilités.

Bref j'ai pas de père...

Mais j'ai un grand-père. Un grand-père extraordinaire. MA figure paternelle tant recherchée c'est en lui que je l'ai trouvé. Mon grand-père est l'homme le plus merveilleux que je connaisse (avec mon copain mais c'est pas le sujet). Il a toujours été là pour moi, il m'a toujours considéré plus comme sa propre fille que sa petite-fille et ce n'est pas moi que ça dérangeait. J'aimais mon grand-père comme s'il était mon père. J'étais proche de lui (et de ma grand-mère) à un point tel où je les appelais tous les jours. Il connaissait ma vie de A à Z et il a toujours été fier de moi, plus que moi je l'étais. Pendant les soupers de famille, j'étais toujours assis entre lui et ma grand-mère. Mes grands-parents m'ont tout appris. Comment me tenir à la table, comment pêcher, faire du vtt. Ils m'amenaient partout, partout, partout, partout. Il m'a accompagné à mon bal de finissant... Il m'a accompagné dans mes joies et dans mes peines. Et maintenant, grand-papa ne se souvient plus de moi...

J'avais 22 ans quand l'alzheimer est venu m'enlever mon grand-père. Pour ceux et celles qui ne le savent pas l'alzheimer est une maladie dégénérative et irréversible qui détruit les cellules du cerveau et cause des troubles de la pensée et de la mémoire. Ma grand-mère a dû le placer à contrecœur parce que ce n'est pas évident de s'occuper de quelqu'un atteint de cette maladie. Ma grand-mère c'est une battante et la femme la plus forte que je connaisse. Peu à peu la maladie a commencé à prendre plus de place et il a fini par ne me reconnaître qu'une fois sur deux, qu'une fois sur trois... Je me souviens de la dernière fois qu'il s'est souvenu de moi. On aurait dit que c'était un adieu qu'il me faisait.

1er mai 2014. Je me rendais au Centre de soin longue-durée où il est placé, pour lui annoncer ma bonne nouvelle. Je venais de me faire engager (pour l'emploi que j'occupe actuellement) et j'étais ben fière de ça parce que j'étais l'une des seules qui avaient postulé qui avait à peine d'expérience et qui n'avait pas fait d'université. Les autres avaient tous des dizaines d'année de métier et 4-5 diplômes de plus que moi. Je suis arrivée proche de lui et je lui ai dit :

- Salut Grand-papa.
- Salut ma petite-fille tu vas bien?
- Oui mais toi?
- Ou-ii.
- Grand-papa j'ai une super bonne nouvelle à t'annoncer. T'sais la place où j'ai postulé, ils m'ont pris. Ils veulent de moi, je commence la semaine prochaine!! Je vais voyager mais c'est pas grave, j'ai été prise et avec de supers bonnes conditions.
- Ah oui? Je suis tellement fier de toi, je savais que tu réussirais. Tu vas faire attention à toi ok? Et je t'aime beaucoup.

C'était la dernière conversation que j'ai pu avoir avec mon grand-père. Je ne vous cacherai pas que j'ai pleuré très longtemps et encore aujourd'hui... c'est très dur. Ses paroles sonnaient véritablement comme un adieu.

« On se rend compte de l'importance d'une
personne, seulement lorsqu'on la perd. »

Mon grand-père n'est pas encore décédé mais il n'a plus beaucoup de conditions de vie. Il ne me reconnait plus quand je vais le voir. Il ne reconnait plus personne. Mais je me plais à penser que des fois quand il me regarde, au fond de lui il sait qui je suis. La maladie a pris possession de lui, ses yeux ont perdu le bel éclat qu'ils avaient et il est beaucoup amaigri. Je continue d'aller le voir même si c'est dur. Je ne l'abandonnerai jamais parce que lui ne m'a jamais abandonné.

Prenez soin des personnes qui sont près de vous parce qu'on ne sait pas de quoi est fait demain. Dites-leur que vous les aimez et qu'ils sont importants pour vous. Il y a tant de choses que je n'ai pas dit à mon grand-père et que je regrette aujourd'hui de ne pas lui avoir dit. Ne faites pas comme moi. N'attendez surtout pas. Une chose que je ne regrette pas vis à vis de lui, j'ai passé énormément de temps avec lui quand j'étais jeune et dans mon adolescence. Je l'ai appelé plus souvent que n'importe qui, j'ai pris de ses nouvelles et c'est une chose que je suis la plus fière. Et ma plus grande fierté aujourd'hui, c'est de me dire que ...

J'avais un père.

All The Love,

A.

Rantbook d'une psychopatheLisez cette histoire GRATUITEMENT !