Explications..

48 11 100

hazzaliloziall MissDirectioner1994 bamfreese Ness421 Gwendoline-Tomoran
Et toutes celles qui commenteront la publicatioon de hazzaliloziall sur mon mur avant de voir ce message.

Premièrement, je voudrais vous remercier personnellement pour tous vos mots d'encouragement et de soutien que vous m'avez pris le temps de m'écrire. Ahh les déprimes d'auteures des dimanches matins. Honnêtement, (je sais j'utilise beaucoup d'adverbe ce matin) aujourd'hui, ce n'était pas ma journée. Il y a des matins comme ça où on se lève et qu'on irait se recoucher tout de suite. Ben moi c'était ce matin. Sans entrer dans les détails, j'avais envie de rester dans mon lit jusqu'à ce que je retourne travailler demain matin.

Vous savez également que je voulais faire traduire ma fiction en anglais par ma tante. Puis, j'ai trouvé une fille sur un site Internet en lien avec l'app, qui allait le faire. J'étais super heureuse, jusqu'à ce que je recoive un message public qui me dit qu'elle suspend sa traduction et me conseille de la faire analyser par d'autres gens avant qu'elle ne reprenne son travail parce qu'il y a des passages qui n'ont absolument aucun sens (où le sens lui échappe) et des phrases mal tournées qui rendent la compréhension difficile.

Oui, je l'ai mal pris. Parce que j'aurais préféré me le faire dire en privé plutôt qu'en public. Je trouve ça injuste. Quand j'ai un commentaire constructif à faire à quelqu'un qui je sais pourrait mal le prendre, je le fais en privé et je lui dis les parties où j'ai mal compris. Je sais qu'en publiant sur Internet, j'aurais à faire face à ce genre de chose et j'osais espérer que ça se fasse un peu plus dans le respect. Je sais faire face à des critiques constructives qui vont faire en sorte que je vais m'améliorer en tant qu'auteure. La barrière de langue et d'expression est immense entre le Québec et la France. Nous parlons la même langue mais nous n'utilisons pas les mêmes mots ou mêmes expressions et ça c'est un truc que j'essaie de m'adapter quand je lis les fictions des autres. Et je trouve inconcevable le fait qu'on n'essait pas de s'adapter à ce que moi j'écris, en faite, ça me fait royalement chier. Surtout en sachant que je viens d'ailleurs et que c'est une traduction. Vous savez comme moi combien d'heures on passe à écrire et à retravailler ce qu'on écrit.

J'aurais voulu qu'elle m'indique les passages qui lui causaient problèmes. Je suis de celle qui croit qu'entre auteure on doit s'entraider pour s'améliorer. Personne n'a la science infuse de l'écriture et oui, peut être que mes phrases sont mal tournées, peut-être que je ne serais jamais une grande auteure, mais je m'en fiche. Parce que j'écris pour moi et si il y en a qui se pense mieux que moi pour écrire Infinity je leur laisse ma fiction avec plaisir et ils la termineront à ma place. Je suis fière de venir du Québec et si cela ne plait pas, tant pis.

Ce qui compte (et c'est pour ça que j'ai pris le temps de réfléchir avant de vous répondre) c'est ce qu'on a créé tous ensemble. Une communauté, une famille, pour reprendre vos mots. J'aime écrire pour vous et j'aime lire vos commentaires. Vous me donnez confiance en moi (même si je doute plus facilement que mon ombre), vous rendez ma fiction vivante et ça, c'est une chance inouïe que j'ai. De vous connaitre et qu'ensemble on forme la très grande famille de psychopathes que nous sommes.

Résolution pour 2017 : Arrêter d'accorder de l'importance à ceux qui ne mérite que mon ignorance.

All the Love, 💚💚💚💚💚

A.

Rantbook d'une psychopatheLisez cette histoire GRATUITEMENT !