Chapitre 54

8.9K 530 75
                                    

PDV Auteur

Nasim : Allez avoue-le ! Avoue Natacha ! ~ dit-il en la secouant.

Natacha : Arrête Nasim, tu me fais mal ! ~ se plaignit-elle en pleurant.

Nasim : Et tu penses que c'est comparable à la douleur qu'a ressenti Camilla ? Tu crois ça ? ~ fulmina-t-il de colère.

Natacha : Je peux tout expliquer mais lâche-moi...je t'en prie.

Nasim : Je veux d'abord que tu avoues. ~ dit-il en resserrant son emprise autour de son cou.

Ayant de plus en plus de mal à respirer, Natacha toussa violemment et finit par céder.

Natacha : Oui...oui c'était moi. J'ai fait kidnapper Camilla à travers Jo. C'était moi ! ~ avoua-t-elle péniblement

Nasim la relâcha avec la satisfaction d'avoir eu ce qu'il voulait, et surtout le regret d'avoir pu confirmer une bonne fois pour toutes, que son amie était un monstre.

Nasim se leva du lit et enfila sa chemise. Natacha ramena les draps sur elle en sanglotant. Un moment de pur bonheur et de plaisir qu'elle avait attendu toute sa vie, s'était subitement transformé en cauchemar pour la jeune femme.

Natacha : Nasim...laisse-moi t'expliquer. ~ murmura-t-elle.

Nasim : M'expliquer quoi ? Comment t'es une psychopathe ??

Natacha : J'ai fait ça par amour...j'étais tellement désespérée. Nasim je ne supportais pas le fait que tu l'aimes, que tu la préfères elle...une fille comme ça

Nasim : Une fille quoi ?

Natacha : De basse classe sociale, une campagnarde en plus ! Une fille qui n'a pas de classe, qui mets des vêtements et du parfum bon marché. Et le plus drôle dans tout ça ? Une serveuse. Oui, mon ancienne serveuse !

Nasim : Ça me désole que tu sois si superficielle. Ce genre de choses banales ne comptent pas pour moi. Peu importe si je l'avais rencontrée dans la rue et qu'elle était une sans-abri, je l'aurai quand-même aimée !

Natacha : Pourquoi pas moi Nasim ? Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle a que je n'ai pas, hein ? Qu'est-ce qu'elle te donne que je ne peux pas t'offrir ?

Elle se leva du lit et se débarrassa de sa culotte, restant nue devant Nasim.

Natacha : Regarde ! Regarde-moi, qu'est-ce qu'elle te donne que je ne peux pas ?

Nasim : Tu es complètement à côté de la plaque. Tu crois que c'est une question de sexe ?

Natacha : Je suis nue devant toi et tu t'en fous. Je ne lis même pas le désir dans tes yeux. J'ai l'impression d'être insignifiante entant que femme pour toi !

Nasim : Non, puisque je ne te désire pas.

Natacha : C'est tellement blessant... ~ dit-elle en s'enveloppant des draps.

Elle leva le regard vers Nasim et lut dans ses yeux du regret, de la colère et surtout du dégoût.

Natacha : Tu sais je n'ai jamais voulu la vendre...je voulais juste la faire kidnapper, qu'il la fasse souffrir et qu'il abuse d'...

Le jeune homme serra les poings.

Nasim : Tais-toi Natacha, tais-toi ! Tu dis « juste » ? Parce que tu trouves que c'est peu de torturer et ensuite d'ordonner un viol ? Tu trouves ça normal ?

Natacha : Je suis tellement désolée je t'en prie...j'étais aveuglée par la jalousie. Je voulais juste qu'elle souffre autant que moi je souffrais en silence.

Mon BodyguardOù les histoires vivent. Découvrez maintenant