Chapitre 28

12.3K 619 19
                                    

PDV Camilla

On avait demandé de l'aide au gardien du cimetière parce que je ne connaissais pas où se situait la tombe de mon père.

Quelques minutes après, on le trouvait enfin.
Je m'agenouillais tremblante sur la pierre tombale.
Je regardais sa photo pendant quelques minutes, je ne lui ressemblais pas beaucoup, mais il était si beau.

Moi : Bonjour papa. ~ commençais-je.

Plusieurs émotions se bousculaient en moi et je ne savais pas quoi dire ni faire. Je voulais dire beaucoup de choses mais aucun mot ne sortait de ma bouche.

Moi : J'espère que tu peux m'entendre...

Nasim caressa affectueusement ma tête avant de se retira à quelques mètres de moi. Il avait compris que j'avais besoin d'intimité en ce moment mais tenait quand-même à me faire comprendre qu'il était là. Et cette attention me touchait beaucoup.

Moi : Excuse-moi de ne pas être venue plus tôt...je n'en avais pas le courage papa.

Je choisis de ne pas retenir mes émotions et laissais libre cours à mes larmes. Ça pouvait paraître bizarre mais ça me faisait du bien de pleurer ainsi.

Moi : J'ai longtemps pensé que tu étais mort par ma faute mais aujourd'hui je reconnais que je n'y étais pour rien. Tu es mort parce que le destin l'a voulu. ~ dis-je avec un sourire triste.

Moi : J'espère que tu reposes en paix et je te promets d'être la femme merveilleuse et travailleuse que tu voulais tant que je sois...

De magnifiques souvenirs de mon enfance refirent surface dans mon esprit et j'éclatais en sanglot. Il me manquait tellement, il me manquait terriblement.

Moi : Tu me manques, je me sens si seule papa. ~ avouais-je en sentant une boule se former dans ma gorge.

Moi : Je t'aime plus que tout et je t'aimerai toujours mon petit papa. Repose en paix.

Je me levais alors que j'avais l'impression que mes pieds ne pouvaient plus supporter le poids de mon corps.

Je me retournais vers Nasim qui avança vers moi. Il me tendit la main mais je l'écartais et préférais me blottir dans ses bras.

Nasim : Je sais que je ne pourrai jamais remplacer ton père mais sache que tu n'es pas seule. Je suis là. ~ murmura-t-il contre mes cheveux.

Il resserra son entreprise en caressa mon dos et mes cheveux. C'était si doux et si agréable. C'était tout ce dont j'avais besoin.

Il mit fin à notre étreinte et je me détachais de lui en essayant de reprendre mes esprits.

Nasim : Tu veux qu'on trouve un endroit pour manger ou prendre quelque chose pour la route ?

Moi : Ou...oui stp.

Nasim : Allons-y.

On reprît la route et Nasim me jetait des regards toutes les dix secondes.

Moi : Qu'est-ce qu'il y a ? ~ demandais-je au bout de quelques minutes.

Nasim : Est-ce que ça va ?

Moi : Pas vraiment...

Nasim : Tu te sens toujours mal ? ~ demanda-t-il doucement.

Moi : Oui, je me sens mal. Mais juste pour une raison : ne pas être venue ici plus tôt, pour rien d'autre.

Nasim : Je suis heureux que tu aies mis fin à cette absurde culpabilité.

Moi : Moi aussi. ~ dis-je en souriant.

Mon BodyguardOù les histoires vivent. Découvrez maintenant