Chapitre 32

12.2K 625 14
                                    

PDV Camilla

Plusieurs minutes s'étaient écoulées alors que j'étais dans une limousine noire avec Lucas. Il ne disait rien mais je pouvais sentir son regard pendant que j'étais assise en face de lui et ça me stressait. Comme j'aurais souhaité être avec Nasim.

Lucas : Détendez-vous. ~ dit-il en brisant le silence.

Moi : Je suis détendue.

Lucas : Je vois bien que non. Et je ne mords pas. ~ affirma-t-il avec ironie.

Moi : De quoi voulez-vous me parler ? ~ demandais-je curieuse.

Lucas : De Nasim.

Je m'en doutais... Il voulait encore me faire passer un interrogatoire, mais cette fois je n'allais pas le laisser m'intimider.

Moi : Que voulez-vous savoir ?

Lucas : Je ne veux rien savoir. Je tenais juste à vous mettre en garde. ~ dit-il d'un ton soudainement sec et méfiant.

Moi : Comment ? ~ demandais-je en essayant de paraître calme.

Lucas : Si jamais vos intentions ne sont pas bonnes, si jamais vous lui faites de mal, alors je n'aurais d'autres choix que de vous le faire payer personnellement.

Je restais de marbre un moment le temps d'analyser ce qu'il disait et j'eus un gros choc.

Moi : Vous...vous me menacez ? ~ demandais-je en plaçant instinctivement une main sur mon cœur.

Il haussa les épaules et parla d'une voix totalement calme.

Lucas : Prenez-le comme vous le voulez Camilla. Je vous dis juste ce qui est. Et si j'étais à votre place, je prendrais cette conversation très au sérieux.

J'avalais difficilement ma salive alors que j'avais l'impression d'étouffer malgré l'air conditionné dans la voiture.

Moi : Je n'ai pas l'intention de lui faire le moindre mal.

Lucas : Vous ne diriez jamais le contraire. ~ affirma-t-il.

Moi : Vous pensez que je suis une profiteuse, que j'en veux après son argent ?

Il haussa les épaules et croisa ses bras.

Lucas : Je n'ai jamais dit ça. Mais si vous êtes une profiteuse, ce ne serait pas si grave. Après tout, les femmes aiment les choses matérielles, n'est-ce pas ?

Moi : Je ne suis pas comme ça. ~ répondis-je vexée.

Lucas : Oui, exact. J'ai assez enquêté sur vous pour le savoir.

Moi : Vous avez enquêté sur moi ? ~ demandais-je abasourdie.

Lucas : Oui. J'ai découvert beaucoup de choses. Par exemple, vous êtes une jeune fille indépendante et travailleuse. De plus, vous partagez un appartement modeste avec votre amie pendant que vous avez un millionnaire comme Nasim dans les pattes. C'est assez convaincant pour affirmer que vous n'êtes pas une croqueuse de diamants.

Moi : Puisque vous êtes si sûr de ça, pourquoi me menacer ?

Lucas : Ce que je crains le plus est que vous l'abandonniez.

Moi : Je n'en ai pas l'intention. ~ affirmais-je sans réfléchir.

Lucas : Je l'espère bien. Sinon...

Moi : Cessez de me menacer enfin. ~ répondis-je agacée.

À mon plus grand bonheur, la limousine s'était arrêtée. Nous étions enfin arrivés.
Le chauffeur ouvrit la portière de la limousine et je descendis sans plus attendre.

Mon BodyguardOù les histoires vivent. Découvrez maintenant