Chapitre 43

8.8K 618 132
                                    

PDV Camilla

Et ça avait duré trois semaines.

Nasim ne m'avait pas appelée et ne répondait pas à mes appels. Son numéro ne passait plus d'ailleurs et j'étais entrain de perdre la tête.

J'avais cru que prendre quelques jours me ferait du bien mais c'était tout à fait le contraire.

Je pris mon sac et respirais un bon coup d'air pour me donner de la force. Je pris mon manteau et mes bottes. Il faisait si froid.
Je sortis de l'appartement et saluais les gardes.

Le jour où j'ai quitté la villa de Nasim j'avais remarqué que les gardes étaient restés devant mon appart.

Mina leur avait demandé ce qu'ils faisaient encore là et ils lui avaient répondu que Nasim leur avait donné l'ordre de surveiller l'appartement et de m'escorter partout...je n'avais pas pu refuser.

« Tu lui as brisé le cœur mais il continue de s'inquiéter pour toi...c'est de l'amour » m'avait dit Mina.

Garde : Bonjour mademoiselle...où allons-nous ?

Moi : Chez votre patron.

Garde : Mr. Walker ?

Moi : Oui.

Il hocha la tête et m'ouvrit la portière.
Durant le trajet, j'appréhendais cette discussion. Ça n'allait pas être facile, je le savais. Mais ça valait la peine de tenter le coup.

Les grilles de la villa s'ouvrirent sans aucune attente. Une fois à l'intérieur, mon cœur se mit soudainement à battre. Pourtant, je venais juste voir l'homme que j'aimais...je détestais cette sensation d'inquiétude et de peur.

J'aperçus une silhouette dans le salon mais je remarquais déçue que ce n'était pas Nasim.

Moi : Bonjour.

Martin : Camilla ? Bonjour!

Il s'approcha de moi et me sourit. Je faillis fondre en larmes...son sourire et sa voix me rappelaient tellement Nasim.

Martin : Ne reste pas là, assieds-toi.

Moi : Merci. Nasim est là ?

Martin : Non, il n'est pas là.

Moi : Tu sais quand il revient ?

Martin : Je ne sais pas...et je ne sais pas où il est.

Moi : Comment ça ?!

Martin : Disons qu'il s'est volatilisé dans les airs.

Je ne remarquais aucune once de plaisanterie dans sa voix. Voyant ma confusion, il s'empressa de m'expliquer.

Martin : Ça fait une semaine qu'il est parti mais t'en fais pas, il va revenir. Il a l'habitude de faire ça.

Moi : Tu ne sais pas où il est et tu n'es même pas inquiet ? Et s'il lui est arrivé quelque chose.

Martin : Il est sans doute dans l'un de ses nombreux appartements. Les siens ou peut-être ceux de la compagnie. C'est très difficile de savoir exactement où il est crois-moi. Mais il va bien.

Mon BodyguardOù les histoires vivent. Découvrez maintenant