Chapitre 1

1.8K 138 41

« Je m'appelle Frédéric ». J'ai déjà prévu le coup. J'ai déjà écrit la réponse de la question que probablement plusieurs personnes vont me poser aujourd'hui. J'ai mon cahier de note qui me permet de parler avec les autres. Je ne suis pas très social, mais plusieurs personnes sont intriguées de voir à quoi ressemble une personne muette. Je vous donne la réponse à l'avance : à une personne normale.

- Tu devrais faire un effort pour te faire des amis, me dit ma mère une fois que la voiture est arrêté devant ma nouvelle école.

Je devrais plus dire qu'elle me signale. Non, ça ne fait pas de sens. Le verbe « dire » c'est pour les gens qui parle avec leur voix. Mais pour les personnes qui parlent en langue des signes? On dit qu'elles signalent ou quoi? Peu importe.

- Maman, tu sais que c'est difficile de se faire des amis quand on ne peut pas parler, répondis-je.

- Je sais, mais fait quand même un effort.

J'hoche la tête comme simple réponse et m'apprête à sortir de la voiture, lorsque ma mère me retient par le bras.

- Bonne journée F-R-É-D-É-R-I-C.

- Bonne journée maman.

Ouais, elle a vraiment pris la peine d'épeler mon nom. Je sors une fois pour toute de la voiture de ma mère et rentre dans ma nouvelle école. J'appuie sur le bouton qui est sensé signaler la secrétaire qu'il y a quelqu'un qui veut rentrer, mais à la place, c'est une surveillante qui vient m'ouvrir.

- Tu es en retard, me demande-t-elle sans trace de gentillesse dans la voix?

Limite si elle m'agressait.

- Réponds moi, s'exclame-t-elle en me tirant par le chandail à l'intérieur!

Mon cahier est dans mon sac.

- Quel est ton nom, me demande-t-elle visiblement sur les nerfs puisque je lui réponds pas?

Premièrement, lâchez-moi madame pour que je puisse prendre mon cahier et deuxièmement calmez-vous! On se croirait dans une prison à voir la manière dont elle me traite!

- Je t'ai posé des questions petit, dit-elle plus fort! Tu me dois de me répondre!

Putain, je peux pas parler, arrête de te fatigué à vouloir faire sortir un mot de ma bouche, bon sang! J'ouvre la bouche pour essayer de lui faire comprendre que je ne peux pas parler, mais au lieu de comprendre ce que j'essaie de lui « dire », elle commence à me tirer par le bras dans un corridor de l'école.

- Si c'est comme ça, le directeur t'attend dans son bureau, dit-elle limite en criant.

Justement, le directeur devrait m'attendre dans son bureau. La surveillante s'arrête devant une porte, toujours en me tenant fermement le bras, avant de cogner. On entends un « entré » et la madame/ancienne gardienne de prison ouvre la porte pour, limite, me jeter dans le bureau du directeur.

- Un retardataire qui refuse de s'ouvrir la bouche, crache-t-elle.

- D'accord, merci, dit le directeur. Vous pouvez partir.

- Je n'ai pas que ça à faire, grogne la surveillante en fermant la porte.

- Assis toi jeune homme, dit le directeur avec un regard sévère.

Je fais ce qu'il me dit et m'assois sur une des deux chaises devant son bureau en mettant mon sac à mes pieds.

- Comme ça on ne veut pas parler, hein?

Je lui fais signe d'attendre et ça semble le choquer le temps que je prenne mon cahier dans mon sac avec un crayon. Je lui montre la phrase que j'avais déjà écrite avant de rajouter « Je suis muet ».

- Oh, bon sang, Frédéric, s'exclame le directeur! Désolé, j'avais complètement oublié que notre nouveau arrivait aujourd'hui et qu'il ne parlait pas! Toutes mes excuses!

Je ne fais qu'hocher la tête.

- Viens, je vais tout de suite t'amener à ton premier cours. Un élève de ta nouvelle classe te fera visiter.


Muet [TERMINÉ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant