Chapitre 37

1.2K 79 21

- Sam!

On se retourne tous les deux pour voir Chris arriver vers nous. Il prend subitement Sam dans ses bras et une pince de jalousie apparait dans ma poitrine. Calme toi Fred. Chris et Sam sont meilleurs amis. Tu ne peux pas les empêcher de se voir.

- Mais où est-ce que tu étais bon sang, demande Chris en se détachant de Sam.

- Une urgence familiale, dit-elle. Je suis parti sans mon téléphone, j'ai vu tes messages hier soir.

- Averti moi la prochaine fois, s'il te plaît, parce que, sérieusement, tu m'as fait peur!

- Désolé Chris.

- Fred aussi était inquiet, hein Fred!

Je souri timidement avant de rentrer dans la classe. Est-ce que Sam va lui dire pour nous deux?

- Ouais, en passant, Chris, moi et Frédéric sortons ensemble, dit-elle en me prenant la main.

Wow. Directe.

- Quoi, s'exclame-t-il!

Il nous regarde de travers quelque instants avant qu'un sourire n'apparaisse sur son visage.

- Fred, tu m'avais pas dit qu'elle t'intéressait, s'exclame-t-il!

- Eh bien oui, je l'aime, dis-je même si je sais qu'il ne comprendra pas.

- Moi aussi je t'aime, me chuchote Sam dans l'oreille avant de me donner un baiser sur la joue.

Mes joues virent au rouge et j'essaie de me cacher le plus possible, mais peine perdu. Plus tard après les cours, Sam vient me rejoindre à mon casier avec son skateboard dans les bras. Ouais, ce matin on est venu en skate à l'école.

- J'ai une surprise, me dit-elle avec un magnifique sourire sur le visage.

- Si s'est une dans le genre de ce matin, non merci, dis-je.

- Non, t'inquiète, tu vas l'aimer celle-là. Enfin, j'espère.

Je lui lance un regard suspicieux avant de prendre mon skate à mon tour et de fermer mon casier. Sam prend rapidement ma main libre et me tire vers la sortie où elle me dit de la suivre avant de poser sa planche à roulette part terre et partir à toute vitesse. Je me dépêche de la rattraper et la suit de près durant dix minute lorsqu'elle s'arrête devant le magasin le musique local. Cool!  

- Trop génial, dis-je lorsque Sam se retourne vers moi!

- Contente que ça te rende heureux, mais ce n'est pas ça la surprise.

Elle me fait un petit sourire avant de venir me prendre la main et m'entrainer à l'intérieur du magasin. Des guitares acoustiques, des guitares électriques, des basses, des saxophones, des clarinettes, des haut-parleurs et plein d'autres trucs défilent devant mes yeux émerveillés. C'est le plus grand magasin de musique local que je n'ai jamais visité. De tous ceux dans lesquels j'ai pratiqué ma batterie en secret, celui-ci est le plus spectaculaire.

- Wouah, dis-je en regardant partout à la fois. C'est trop cool!

Samuelle rit doucement devant mon air émerveillé avant de venir me voler un baiser. Plusieurs frissons parcourent mon corps. J'adore cette sensation.

- Viens, t'as pas encore vue les batteries, elles sont malades, dit Sam en me tirant vers l'arrière du magasin.

Je la suis sans bronché, trop émerveillé par l'énergie que dégage la pièce. Lorsque je sens Sam s'arrêter, je regarde devant moi et... Wow! Les batteries, putain! Mes yeux s'illuminent d'un coup et je m'élance derrière l'une d'elle.

- Reste ici je reviens, me dit-elle avant de partir je ne sais où.

J'hoche frénétiquement la tête de haut en bas, lui disant que je ne bougerai pas d'ici, avant d'observer la merveille qu'il y a devant moi. Les cymbales luisent d'un doré éclatant parfait, la peau des tambours est parfaitement lisse, le bass drum résonne magnifiquement dans toute la caisse, me donnant plein de frissons. Wow...

- Frédéric?   

Je me retourne vers la personne qui m'a appelé et me retrouve face à face avec un homme, dans la quarantaine, une barbe de quelque jour, tatouer sur le bras droit, une basse entre les mains. Comment il connait mon nom?

- Frédéric, répète-t-il en s'approchant de moi, me regardant intensément dans les yeux.

Hmm, je fais quoi? Comment il veut que je lui réponde? Il s'approche encore plus de moi, me faisant me retourner sur le siège de cuir pour lui faire face. Sans que je m'y attende, il m'empoigne le poignet droit à l'aide de ses longs doigts, et vient posé ma main sur sa gorge.

- Frédéric, répète-t-il.

Les vibrations de ses cordes vocales me donnent un immense choc émotionnel.

- Papa?


La suite dans le tome 2 de "Muet"....

Muet [TERMINÉ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant