Chapitre 23

634 79 10

Mardi, après l'école. Le père de Samuelle m'a déposé chez moi, comme hier. Samuelle n'a pas débarqué avec moi, car elle devait aller déposer des trucs chez elle. Elle m'a dit qu'elle arrivait dans 10 minutes maximum. Bon. Ma chambre est rangée et propre. J'ai des trucs à grignoter dans la cuisine. Je crois que je suis près. Je me suis préparé mentalement toute la journée pour pouvoir lui parler du sujet qui me démange. Je veux régler ça se soir.

5 minutes plus tard, on cogne à la porte. Je me dépêche d'aller ouvrir à Samuelle qui rentre avec un grande sourire aux lèvres, son skateboard dans une main et un sac sur le dos.

- C'est beau chez vous, dit-elle en regardant l'entrée.

- Merci. Mais je t'avertis, il y a encore quelque boîtes de déménagement qui trainent dans la maison.

- D'accord.

- Tu veux qu'on travail où?

- Je sais pas moi! C'est chez toi, je connais pas ta maison!

- On va aller dans ma chambre. Ça te dérange pas?

- Non.

- Suis-moi.

Je lui montre le chemin jusqu'à ma chambre et elle commence à regarder partout. Je n'ai quand pas faite le ménage de ma chambre pour rien.

- Je me sens spéciale, s'exclame Samuelle en regardant mon armoire!

- Quoi, pourquoi?

- T'as fait le ménage, parce que je venais ici, n'est-ce pas?

What? Comment elle sait!

- De quoi tu parles, demandais-je?

- Le bibelot, dit-elle en pointant un petit porte clé sur ma tablette, il était là avant. Les livres ont changé de place et tu as fait le ménage de ton bureau. Tu avais une bouteille sur ta table de chevet, je me trompes?

Putain. Elle me fait sérieusement peur. Comment elle a su?

- Comment tu sais?

- Je crois que je regardes trop d'émission de Sherlock Holmes et de détectives...

- Comment tu sais, demandais-je de nouveau?

- La poussière. Il y a les marques de poussière où tes choses étaient précédemment placés.

- Wow, dis-je un peu sous le choc. Ok.

- J'espère que je t'ai pas trop choqué, dit-elle en se rapprochant de moi avec un sourire en coin.

- Eh, non non, ça va.

- Alors t'as fait le ménage pour moi?

- Je voulais pas que tu vois ma chambre bordélique, dis-je comme excuse.

- Mais tu as même fait le ménage de ta bibliothèque et de tes bibelots, tu aurais pu juste ranger tes vêtements qui trainaient...

Elle me regard avec un regard analyseur et suspicieux. Elle est détective maintenant?

- Désolé, dit-elle en baissant le regard. J'ai regardé trop de Sherlock Holmes. Ça m'a lavé le cerveau.

- Pas grave, dis-je, un peu déboussolé. Tu veux qu'on commence le projet?

- Ouais, pourquoi pas!

Je sors mon ordinateur portable de mon sac et le pose sur mon bureau pour ensuite approcher une chaise que j'avais déjà monté dans ma chambre sur laquelle Samuelle s'assoit. On doit faire un PowerPoint.

- Alors, le sujet du projet est les choses qui nous unissent tous les deux. On doit toutes les nommé et après parler de deux de ses choses de manière plus approfondies avec des recherches.

- Eh bien, on parle tous les deux la langue des signes, dis-je.

- On joue tous les deux de la batterie.

J'écris ce qu'on dit sur une feuille.

- On aime tous les deux la musique, dit Samuelle. Eh.... C'est quoi ta couleur préférée?

- Hein?

- Ben quoi? On doit se trouver des points communs. C'est ça que j'essaie de faire.

- Ah d'accord. Le bleu.

- Moi c'est le vert. Ton groupe de musique préféré?

- R-O-L-L-I-N-G S-T-O-N-E-S. Toi?

- J'en ai trop pour en avoir qu'un seul, mais je dirais Red Hot Chili Peppers.

- T'a des frères et sœurs?

- Eh...

Elle semble tout d'un coup un peu gênée.

- C'est compliqué. Mais je suis enfant unique... depuis pas très longtemps, rajoute-elle en chuchotant et en baissant la tête.

Pas très longtemps? Qu'est-ce que ça veut dire? Sa sœur ou son frère est mort?

- Tu veux en parler, demandais-je en faisant mes signes doucement?

- Tu sais, lorsque tu m'as demandé comment je connais la langue des signes?

- Oui.

- Ça à rapport à ça.


Muet [TERMINÉ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant