Chapitre 17

830 87 7

Pourquoi est-ce qu'elle m'a embrassé? Elle m'a appelé « Mon petit muet ». Ça fait juste trois jours qu'on se connait, même si j'ai un peu l'impression que ça fait trois mois. M'embrassé était ça manière démonstrative de me remercier? Est-ce qu'elle fait ça avec Chris aussi? Dans ma tête, c'est le bordel total. Il s'est passé trop de chose vendredi soir.

Premièrement, Samuelle, Chris et ses amis sont vraiment aller battre Rémi, ce que je n'aurai jamais faite, parce que j'aurai eu trop peur. Deuxièmement, ils sont tous les deux venus sonner chez moi, façon de parler, pour me dire qu'ils l'avaient fait. Et après ça, le baiser sur la joue. Ça je dois dire, j'ai beaucoup apprécié. J'ai ressenti des trucs dans mon ventre que je n'avais jamais senti avant. Je me suis dit que c'était une première pour moi avec les filles, un baiser sur la joue. Mais même pas une minute plus tard, j'ai eu droit à un baiser sur les lèvres.

À ce moment, j'avais l'impression que des feux d'artifices explosaient dans mon ventre. Mon visage était surement rouge tomate et heureusement que Samuelle est partie dans la seconde qui a suivie et que ma mère n'a posé aucune question de plus. Durant toute la fin de semaine, j'avais l'impression d'avoir la marque des lèvres à Samuelle sur mes lèvres. J'ai peur de la revoir. Est-ce que ça signifie quelque chose pour elle? Parce que moi je sais pas.

Ça a tellement foutu la merde dans ma tête. Je sais pas ce qu'est les choses que j'ai ressenti lorsqu'elle m'a embrassé, mais mon dieu que j'ai adoré! Est-ce que c'était pareil pour elle? J'ai vu, après que nos lèvres se soient séparé, un grand sourire sur les siennes, mais est-ce que c'était seulement parce qu'elle était fière de son coup? Je sais pas et je sais plus rien. Je ne pense plus correctement. Là, c'est le temps d'aller à l'école. Et j'ai pas envie d'y aller, juste pour ne pas voir Samuelle.

Ma mère va me reconduire à l'école plus tôt que d'habitude, car elle avait un rendez-vous. Honnêtement, je ne sais même pas c'est quoi le travail de ma mère. Je sais juste qu'elle doit beaucoup voyager. Je rentre dans l'école et vais au local de musique après avoir mis mes affaires dans mon casier. Je tourne la poignée en espérant qu'elle est ouverte et bingo! C'est ouvert.

J'entre dans le local éclairé par les lumières et cherche une trace quelconque de Samuelle où de son père. Il semble y avoir personne. Je vais dans la réserve prendre des bâtons pour la batterie pour ensuite aller m'installer derrière la batterie de gauche, la noire. L'autre, celle que Samuelle utilise, est argente et noire. Très belle. Je m'installe confortablement sur le banc de cuir et commence à jouer un rythme bien simple qui se transforme, sens que je ne m'en rende compte, en rythme de la chanson « Down by the river » du groupe Milky Chance.

Je chante les paroles dans ma tête et m'imagine la guitare jouer aussi. Je ferme les yeux pour mieux sentir les vibrations des tambours de la batterie, me faisant remémorer la sensation les vibrations des cordes vocales de mon père lorsqu'il parlait. Cette chanson n'a pas vraiment de signification, c'est juste que je l'aime bien. Alors que j'arrive au troisième refrain, un bruit électronique me sort de ma transe et me fait ouvrir les yeux.

Samuelle est là, une guitare acoustique dans les mains qu'elle vient de brancher à un amplificateur. Elle me fait un petit sourire lorsqu'elle voit que je me suis arrêté de jouer et me demande gentiment :

- Tu pourrais recommencer?

- La chanson?

Elle hoche la tête. En la regardant je recommence à jouer et elle m'accompagne avec sa guitare. Elle sait jouer de la guitare? Mais ce qui me choque encore plus est lorsqu'elle commence à chanter. Elle a sérieusement un don en musique elle. Combien d'instruments elle peut jouer? Elle chante tout en jouant de la guitare en me regardant à certain moment avec un sourire aux lèvres.

On joue la chanson jusqu'à la fin et c'est seulement à ce moment où je comprends les deux derniers vers de la chanson. « Let's throw them out the window, that's what the lovers do ». Window. Lovers. Comme vendredi. Sérieusement Frédéric? Tu devais choisir cette chanson? Espèce d'imbécile.


Muet [TERMINÉ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant