Chapitre 21

669 103 3

Mardi matin. Cours de musique privé avec Samuelle. Je dois avouer que j'ai un peu peur. J'ai décidé qu'on devait parler de ce qui c'est passé vendredi. C'est pour ça que j'ai peur. Pas peur, plutôt stressé. C'est normal non? Elle m'a quand même pris mon « premier baiser »... Ouais, aucune fille ne m'avait embrassé avant. Qui voudrais embrasser un muet que tu peux pas comprendre quand il te parle de toute manière? La réponse est : personne.

Ma mère vient de me déposer devant l'école et la secrétaire vient de me faire rentrer. L'école est déserte et complètement silencieuse. Les classe commence quand même dans 1 :15. Aucun élèves ne voudraient venir à l'école plus tôt pour rien. Je marche rapidement jusqu'à mon casier pour y mettre mes affaires et repart vers le local de musique.

Ok. Comment je vais aborder le sujet? « Tu sais, Samuelle, vendredi passé, avant que tu ne parte de chez moi par la fenêtre, tu m'as embrassé. Pourquoi? ». Non. Trop direct. « Samuelle, tu te rappelle, vendredi soir passé, il s'est comme passé quelque chose entre nous et j'aimerais savoir c'était quoi. ». Non. On dirait que je parle d'une partie de baise. « Samuelle, la semaine dernière, tu m'as pris mon premier baiser en m'embrassant. Pourquoi tu me fais ressentir tous ses trucs bizarres? ». Non, vraiment pas. C'est beaucoup trop direct.

Sans m'en rendre compte, j'arrive devant le local de musique. Mes mains sont moites. Je lui en parle ou non? Aller Fred, t'es capable. C'est pas une fille comme elle qui va te faire peur! Eh, non. En faite une fille comme Samuelle, ça fait très peur. Surtout en sachant que ça ne lui dérange pas de se battre contre la brute de l'école et de se faire mal après. En parlant de brute, j'ai pas vu Rémi depuis les deux derniers jours... Bon sang, on s'en fou de Rémi! C'est sur Samuelle que tu dois te concentrer en ce moment! Arrête de penser à n'importe quoi et fonce!

Après avoir pris une grande respiration, je rentre dans le local de musique sans cogner et un coup puissant de bass drum accompagné de la large cymbale me fait sursauter.

- Ha, je t'avais dit qu'il sursauterait! Tu me dois 5$!

Je me retourne vers Samuelle qui se trouve derrière sa batterie et vois... Chris juste derrière elle. Finalement, je vais pas pouvoir parler à Samuelle. Il comprends pas la langue des signes, me dit une petite voix. Pas grave. De toute manière, je me suis déjà dégonflé. J'ai plus de courage.

- Franchement Fred, je croyais que tu étais plus fort que ça, s'exclame Chris en sortant un 5$ de sa poche pour le mettre dans la main à Samuelle qui me regarde avec un grand sourire!

- Parce que j'étais supposé savoir que vous vouliez me rendre sourd avec des coups de batterie aussi?

- Oh, Fred, ça va, c'était juste une petite blague, dit Samuelle en se levant.

- Il fait quoi lui, demandais-je maintenant de mauvaise humeur?

- Il vient m'aider pour aujourd'hui à te montrer les pièces que tu dois apprendre pour le spectacle.

- D'accord, dis-je avec une expression un peu frustrée.

- Tu peux aller chercher tes bâtons.

Ça ne tente même plus de jouer. Chris a dû venir rater mon plan de parler avec Samuelle. Ça me frustre. Je prends sans grande conviction mes bâtons dans la réserve avant de retourner dans le local et d'aller m'installer derrière la deuxième batterie.

- La première pièce qu'on a apprise est vraiment simple pour les batteries, dit Samuelle en me regardant. « Another one bites the dust » de Queen. Tu dois surement connaître.

- C'est un classique. Je la connais déjà.

- Ah, ok, c'est bien, ça. Ça veut dire qu'on a moins de travail que prévu. On la joue?

- Ok.

- Bites the dust, demande Chris.

- Ouais.

- C'est parti, dit-il.

Pendant que Chris commence avec sa basse, Samuelle se lève pour aller prendre une guitare électrique dans le coin de la classe pour jouer avec Chris. Ensuite viens mon tour. Et après Samuelle qui chante. C'est une déesse de la musique cette fille. Sa voix est vraiment belle. Pourquoi c'est pas elle qui chante dans la classe?

- Ouais, c'est bon, je pense pas qu'on ait grand-chose à améliorer sur cette pièces. T'es pas mal bon.

- Merci.

- Par contre, si tu veux, durant le solo de batterie, tu peux t'amuser un peu. C'est ce que je fais.

- D'accord.

- Prochaine pièce, dit-elle en venant s'assoir à la batterie.



Muet [TERMINÉ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant