CHAPITRE 3

2.4K 157 4

Harry se cala dans le siège en cuir de la limousine Lincoln Town Car et respira à fond. Eleanor avait bien sur raison. Il se devait de rechercher activement l'ange qui hantait ses rêves et tourmentait chacune de ses pensées l'état éveillé ces derniers temps.

Le monde était devenu un endroit encore plus dangereux depuis que la malédiction des loups-garous était choses du passé. C'était une bonne chose du passé. C'était une bonne chose que les loups n'aient plus à lutter avec autant d'acharnement pour demeurer au sein des vivants et que les femmes ne soient plus faibles en comparaison avec leurs frères masculins.

Les Chasseurs étaient partout. La Briseuse de malédiction, Katherine Dare, qui serait bientôt Katherine Caige, avait libéré un tourbillon de puissance, à la fois bon et mauvais. Harry ne pouvait s'empêcher de se demander quel rôle son petit ange jouait dans l'histoire. Pourquoi avait-il besoin de son aide ? Dans quel pétrin était-il ? Où était-il ?

Comment pouvait-il le trouver ?

Eleanor avait parlé de lui pour la première fois quelques semaines auparavant, et il avait déjà commencé à rêver de lui. Eleanor n'était cependant pas une voyante. Ce qu'elle «ressentait» du monde était purement attribuable au fait qu'elle était vraiment très vieille et tellement imprégnée par la manipulation que l'essence même de son esprit construisait une partie de sa toile. Il était donc naturel que des fragments s'y retrouve coincées de temps à autre. Et quand cela se produisait, elle disait quelque chose, comme elle l'avait fait avec lui

C'était cependant tout ce qu'elle pouvait faire. Si Harry voulait d'autre réponse de la part d'un praticien de la magie, il allait devoir consulter quelqu'un d'autre. C'était justement ce qu'il faisait maintenant. Dans le siège conducteur se trouvait un conducteur loyal et de longue date d'Harry, occupé à quitter l'aire de stationnement du manoir avant de s'engager dans les rues achalandées de Portland.

Cet emplacement était un des lieux parmi plusieurs autres depuis lequel Harry pouvait maintenir une étroite et constante surveillance sur son royaume. Le manoir était un lieu public qui servait aux réunions et au divertissement des invités. Sa demeure véritable, celle où il retraitait quand tout avait été dit et que l'épuisement le plus intense se frayait un chemin jusqu'à son âme, était bien différente et lui seul était au courant de son existence. 

Harry Styles était un roi très puissant au sein d'hommes très puissant. Chez les mortels, les postes de pouvoir  étaient constamment visés par des complots sournois et des trahisons politique. Ce n'était pas différent dans la communauté surnaturelle et ça pouvait en fait être pire encore. Pour cette raison, Harry ne tenait rien pour acquis. Et parce qu'il n'avait jamais rien tenu pour acquis, il avait pu être roi pendant des milliers d'années.

— Mon Seigneur, nous arriverons bientôt à la gare, annonça une voix à l'interphone.

Il prendrait le train jusqu'à Trinidad, en California, où Lucas Caige et la sorcière connue comme étant la Guérisseuse résidait en ce moment. Le meilleur ami de la Guérisseuse était le messager de son assemblée de sorcières, et Harry avait le sentiment que ce serait le meilleur endroit pour commencer ses recherches. Cette assemblée de sorcières avait connue beaucoup d'épreuves et d'action, et elles étaient au courant de l'existence des Chimères. Du moins, les relations diplomatiques avec elles seraient plus faciles qu'elles ne le seraient avec d'autres assemblées de sorcières.

Harry aurait pu se téléporter sur place, mais n'avait aucune raisons de le faire. Il pouvait se téléporter n'importe où s'il le voulait. À la fin, un âme se languissait de faire la connaissance d'un peu de normalité et Harry aimait les trains de toute façon.

Il laissa de côté l'intérieur de la voiture et se retourna pour jeter un coup d'oeil par la vitre. L'après-midi était bien avancé et le soleil hivernale était déjà en train de coucher. C'était à des moments comme celui-là qu'Harry ne pouvait s'empêcher de penser au vampirisme traditionnel et la façon dont il était perçu par le monde. S'il avait été ce qu'Hollywood voulait qu'il soit, il serait tout bonnement en train de se réveiller en ce moment.

Le Roi Vampire [L.S]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !