PROLOGUE

6.3K 321 41

Ça fait mal, pensa-t-il. Mon Dieu, ça fait vraiment mal. Louis posa avec précaution ses poignets enveloppés de bandage contre sa poitrine puis ferma les yeux. Son coeur faisait maintenant des siennes dans sa poitrine, battant faiblement selon un rythme inégale. Il avait mal à la tête et ses jambes semblaient engourdies. Il prit ensuite le temps de penser à tout ce que ces sensations signifiaient puis il sentit la menace du désespoir planer avant d'étouffer un sanglot.

 Je peux chasser votre douleur, dit-il en le regardant se recroqueviller sur lui-même contre le mur froid de la cave. Pourquoi continuez-vous à me défier ?

Louis sentit des larmes couler sur ses joues et s'émerveilla d'être en mesure de les former après tout le sang qu'il lui avait pris. Ces larmes étaient toutefois les mêmes qui avaient menacé de s'échapper depuis qu'il l'avait emmené ici. Il avait été fort... il pouvait maintenant se le permettre.

Louis baissa la tête sur ses genoux pliés. Je ne suis pas vraiment ici, tenta-t-il de se dire en dépit du fait que la douleur combattait sa tentative de le faire. Il n'était pas censé être ici, dans cette cave sombre sous une maison située au milieu d'un impossible nulle part. Deux jour plutôt, il vivait dans un autre monde. Deux jour plutôt, il avait été un auteur avec une vie normale et avec au moins 30 ou 40 autres années à vivre.

Mais maintenant...

Maintenant, tandis qu'il étreignait son petit corps dans les ténèbres humides de cet espace horrible qui était devenu son cauchemar éveillé, il sentait une angoisse misérable pousser contre son enveloppe extérieure. Cette enveloppe était devenue mince et fragile, comme la coquille d'un oeuf. D'une seconde à l'autre, dans n'importe quelle affreuse minute, un de ces coups de bec transpecerait sa coquille et elle se briserait.

Juste comme ça.

C'était ce qu'il voulait, cet homme qui l'avait arraché à son bonheur avant de le projeter dans cette obscurité diabolique. C'était ce qu'il attendait. Ce pour quoi il ferait apparemment n'importe quoi. N'importe quoi...

Une partie de lui-même s'accrochait encore au doute, malgré tout ce dont il avait été témoin au cours des derniers jours. Le reste de lui-même était cependant transformé. Il était regénéré. Il croyait. Tout cela à cause d'une preuve accablante ; la preuve que Harry Styles lui avait donné quand il lui avait fait tourner la tête avant de l'attirer dans son monde étonnant et fantastique.

Et c'était la preuve que l'ennemi d'Harry lui infligeait maintenant et impitoyablement à maintes reprises qui avait finalement modifié sa perception entre des faits et de la fiction. Il ne pouvait désormais plus ignorer la vérité qui lui avait été démontré.

Harry était un vampire. Son ravisseur était aussi un vampire. Ils étaient réels.

Ils étaient réels.

Il n'y avait aucun moyen de s'en sortir. Les humains étaient faillibles. Les humains pouvaient être dupés ou dominée. Mais les vampires étaient...

Il n'y avait aucun moyen de s'en sortir. Du moins, il n'en connaissait aucun.

Harry..., pensa Louis. Il ne pouvait faire autrement. Où était Harry maintenant ? Cet homme grand, mystérieux et intense qui avait changé sa vie pour toujours. Il était injustifié de se languir de lui. Roi des vampires ou pas, il ne pouvait rien faire pour l'aider maintenant. Son ravisseur avait fait en sorte qu'il en soit ainsi. C'était du moins ce qu'il lui avait dit, et il le croyait. Il n'avait pas le choix, car Harry n'était pas ici... et il mourrait.

Prononcez seulement les mots, Lou'. Pour l'amour de Dieu, le supplia son ravisseur en se mettant à genoux devant lui et en prenant une fois de plus son menton dans sa main.

Le Roi Vampire [L.S]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !