CHAPITRE 13

1K 102 8

Harry demeura assis dans un silence qui s'étira bien au-delà de son annonce. L'air de la pièce était chargé de questions non exprimées et d'une myriade d'émotions inexprimées. Il ne se donna pas la peine de lire dans leurs esprit ; il ne le faisait presque jamais à moins qu'il doive le faire, mais il pouvait néanmoins imaginer ce qui se passait dans leurs têtes.

Harry n'était absolument pas un homme abstinent, mais Lizbeth avait raison quand il était question de ses relations plus significatives. Il n'y en avait eu qu'une seule.

En y réfléchissant, Harry se rendit compte de l'énorme différence qu'il y avait entre une passion de courte durée et l'amour.

L'amour ?

Son vieux coeur rebondit contre sa cage thoracique. Il venait de l'admettre à haute voix à toute sa cour. Il ne s'était pas senti ainsi avec Ophélia. À l'époque, il aurait pu jurer à qui aurait voulu l'entendre et même à ceux qui ne l'avait pas voulu qu'elle était la femme pour lui et même qu'il l'aimait.

Il ne l'avait cependant jamais appelé sa reine. Il ne lui avait même pas dit qu'il était un vampire, et encore moins le roi des vampires.

Mais avec Louis, voilà qu'il était prêt à mobiliser la nation vampire toute entière contre l'homme qui le menaçait. Il n'avait jamais aimé Ophélia, et ce que Louis représentait pour lui ne se décrivait pas avec des mots.

Eleanor lui avait parlé de sa vision. Quatorze rois sur échiquier — et douze reines. La sorcière était d'avis que Louis était le premier compagnon des rois à venir. Le premier des reines...

Sa reine.

Harry croisa cinq regards un par un et ne se détourna pas d'eux. Tant de questions... Et ce n'était rien en comparaison avec ce qu'il devrait sans doute affronter lorsqu'il présenterait la vision aux 12 autres rois à l'une de leurs réunions.

Il ouvrit la bouche pour prendre la parole de nouveau, mais il s'arrêta avant même de pouvoir murmurer un son. L'air avait changé. Il avait en fait l'impression que les lumières étaient devenues plus brillantes à ses yeux. Il détecta le plus infime parfum de fleurs de cerisier et poussa aussitôt sa chaise vers l'arrière en se levant.

—La cour est ajournée, annonça-t-il rapidement en se dirigeant vers la porte.

Le silence perdura derrière lui et il l'ignora. Il quitta la pièce et venait tout juste d'entrer dans le corridor lorsque Niall se matérialisa devant lui.

—Il est réveillé, énonça Harry avant que Niall ne puisse parler.

Niall arqua un sourcil et le coin de sa bouche tiqua, mais il se contenta d'incliner la tête pour acquiescer.

—Accompagnez-moi, ordonna Harry tandis qu'il lançait un sort de téléportation, puis le corridor commença à se déformer.

Niall et Harry réapparurent quelques instants plus tard dans le corridor à l'extérieur de la chambre principale du refuge. La sensation de détresse de Louis le frappa comme un raz-de-marée. Il marcha à grands pas à travers l'embrasure de la porte et jusque dans la chambre en se préparant à ce qu'il pourrait y trouver, mais les seules autres présences qu'il ressentait étaient celles d'Eleanor et de Jaxon.

La détresse de Louis était intérieur.

Eleanor leva les yeux vers lui lorsqu'il entra. Louis était assis devant elle sur le lit avec ses yeux fermés, respirant profondément. Une fraction de seconde s'écoula au cours de laquelle il tenta d'effleurer son esprit à la recherche de l'information dont il avait besoin, avant qu'il ne se souvienne que cette manoeuvre ne fonctionnerait pas avec lui. Les yeux de Louis s'ouvrirent subitement.

Le Roi Vampire [L.S]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !